Le métier d’enseignant : l’état des lieux et les préconisations du Cnesco [20161125]| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Le métier d’enseignant : l’état des lieux et les préconisations du Cnesco

le 25 11 2016

Publiée en novembre 2016, l’enquête sur le métier d’enseignant menée par le Conseil national d’évaluation du système scolaire (Cnesco) fait apparaître trois constats majeurs : 60% des étudiants envisageant de devenir enseignant auraient fait ce choix avant même d’entamer leurs études supérieures, 25% des admis au concours de professeur des écoles sont salariés du public et du privé ou demandeurs d’emploi, en fin de carrière, les salariés non-enseignants diplômés du supérieur gagnent en fin de carrière presque 1 000 euros nets de plus que les enseignants.

Le Cnesco privilégie quatre axes pour interroger l’attractivité du métier d’enseignant en 2016 :

  • une enquête menée auprès de plus de 1 000 étudiants de 3e année de licence afin de comprendre leur perception du métier d’enseignant. Le métier, considéré comme peu prestigieux, n’est pas idéalisé en termes de salaire et de durée du travail, mais demeure un métier de vocation au statut social jugé positif. Plus de 4 étudiants sur 10 en mathématiques (46 %), en anglais (41 %) et en Histoire (40 %) ont indiqué envisager passer l’un des concours de l’enseignement ;
  • l’analyse des politiques de recrutement depuis vingt ans, qui révèle de fortes fluctuations avec des difficultés sectorielles dans certaines académies pour le premier degré et dans certaines disciplines pour le second (les mathématiques notamment). L’agrégation attire 5,9 candidats par poste pour 2,7 au Capes. Le Cnesco estime cependant que l’objectif de 60 000 recrutements fixé en 2012 devrait être atteint en 2017 (dont 39% dédiés au 1er degré et 36% au 2nd degré) ;
  • les conditions d’exercice du métier d’enseignant, qui varient selon la formation initiale, le niveau de salaire, inférieur aux autres métiers notamment en fin de carrière, les lieux (centre-ville ou en éducation prioritaire) et la durée du travail (57% du temps de travailTemps de travailTemps pendant lequel le salarié est à la disposition de l’employeur et doit se conformer à ses directives sans pouvoir vaquer librement à des occupations personnelles. d’un professeur des écoles se passe devant élèves, 49% pour un enseignant en collège ou lycée) ;
  • des éléments de comparaison au sein des pays de l’OCDE métier.

Dans ses préconisations, le Cnesco souligne l’importance d’une politique globale pour favoriser l’attractivité du métier. Cette politique, pour être efficace, doit s’inscrire dans la durée, en rupture "avec les politiques de stop and go des dernières décennies".

Mots clés :

Rechercher