Migrants de Calais : signature d’une déclaration franco-britannique [20150821]| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Migrants de Calais : signature d’une déclaration franco-britannique

le 21 08 2015 Archives.

Le 20 août 2015, Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, et Theresa May, Home Secretary du gouvernementGouvernementOrgane collégial composé du Premier ministre, des ministres et des secrétaires d’Etat chargé de l’exécution des lois et de la direction de la politique nationale. du Royaume-Uni, ont signé une déclaration commune portant sur la coopération entre la France et le Royaume-Uni pour faire face à la pression migratoire à Calais.

La déclaration comprend trois objectifs majeurs :

  • la sécurité du Tunnel sous la Manche et du port de Calais. Le Royaume-Uni s’engage à sécuriser le périmètre de l’entrée du Tunnel par des clôtures et un dispositif de vidéosurveillance et de détection par infrarouge. Une nouvelle salle de contrôle doit être créée à Coquelles (Pas-de-Calais). Des équipes supplémentaires de fouille de fret vont être déployées.
  • la collaboration entre les forces de sécurité publique françaises et britanniques. Un programme commun de retour des migrants illégaux doit être développé. Chaque pays a nommé un haut responsable chargé d’assurer le commandement unifié pour le démantèlement des réseaux de passeurs. Les échanges de renseignements opérationnels seront favorisés. Un centre de commandement et de contrôle commun à la France et au Royaume-Uni sera établi à Calais.
  • la prise en charge des migrants à Calais. Outre les mesures déjà mises en oeuvre (centre de jour, procédure accélérée pour la demande d’asile, programme d’information sur les conditions de vie au Royaume-Uni, etc.), des programmes conjoints vont être élaborés pour identifier les populations les plus vulnérables et les placer en lieu sûr. Les deux gouvernements souhaitent, par ailleurs, faciliter les retours volontaires vers les pays d’origine. Les demandeurs d’asile dont le dossier est en cours d’étude devraient pouvoir quitter la zone de Calais. Pour cela, le Royaume-Uni aidera la France à mettre en place des hébergements dédiés, situés à une distance significative de Calais. Ces dispositions bénéficieront d’un soutien financier du gouvernement britannique de 5 millions d’euros par an pendant deux ans.

Depuis le début de l’année 2015, l’Europe connaît une forte pression migratoire avec l’arrivée de 340 000 migrants au cours du premier semestre. Nombre de ces migrants viennent à Calais pour tenter de traverser la Manche et s’installer au Royaume-Uni.

Rechercher