Migrants : la Commission européenne propose une aide d’urgence [20160303]| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Migrants : la Commission européenne propose une aide d’urgence

le 3 03 2016

Le 2 mars 2016, la Commission européenne a proposé un nouvel instrument d’aide d’urgence à destination des pays de l’Union européenne (UE) qui doivent faire face à l’afflux d’un grand nombre de réfugiés.

Pour la première fois, la Commission prévoit une aide humanitaire destinée aux pays membres. Une enveloppe de 700 millions d’euros sur la période 2016-2018 devrait aider certains pays à faire face aux besoins humanitaires les plus urgents. Une proposition de budget rectificatif pour 2016 sera présentée au Parlement européenParlement européenInstitution de l’Union européenne représentant les citoyens des États membres et au Conseil. La Grèce devrait être le principal pays bénéficiaire, le nombre de réfugiés bloqués sur son territoire étant estimé à 23 000.

Depuis l’automne 2015, la Commission européenne a mis en place une procédure de relocalisation des réfugiés qui arrivent sur son territoire. Elle prévoit l’accueil des migrants dans des "hotspots" créés dans les pays d’arrivée (Grèce et Italie). Les migrants candidats pour une demande d’asile sont ensuite transférés vers d’autres États membres qui seront chargés d’instruire la demande d’asile. En cela, cette procédure est dérogatoire au Règlement Dublin selon lequel la demande d’asile est examinée par un seul État et, principalement, par l’État d’arrivée.

En Grèce, le premier hotspot a été ouvert sur l’île de Lesbos, il compte 3 000 places réparties sur six sites. D’après un rapport du Sénat publié en février 2016, 2 à 3 000 personnes arrivent chaque jour sur l’île. Selon le rapport, au 24 janvier 2016, 646 personnes avaient été proposées à la relocalisation, 416 avaient été acceptées.

Mots clés :

Rechercher