Minima sociaux : hausse continue du nombre d’allocataires depuis 2008| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Minima sociaux : hausse continue du nombre d’allocataires depuis 2008

le 30 12 2015

Selon une étude du ministèreMinistèreEnsemble des services de l’Etat (administration centrale et services déconcentrés) placés sous la responsabilité d’un ministre. des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes publiée le 17 décembre 2015, 4 millions de personnes percevaient l’un des neuf minima sociauxMinima sociauxPrestations sociales visant à garantir un revenu minimal à une personne en situation de précarité. fin 2013, soit une hausse de 4,8% par rapport à fin 2012.

Depuis la crise de 2008, le nombre d’allocataires de minima sociaux a augmenté de 21,9%. Cette hausse est due à 83% à la partie socle du revenu de solidarité active (RSA socle) et à l’allocation de solidarité spécifique (ASS), les deux minima les plus dépendants de la situation du marché du travail. Leur part dans le total des allocataires de minima sociaux est passée de 51% fin 2008 à 56% fin 2013. Le nombre d’allocataires du RSA socle a fortement augmenté en 2013 (+ 6,2% en 2012 et +7,4% en 2013). 1,81 million de foyers perçoivent le RSA socle et représentent 45% de l’ensemble des allocataires de minima sociaux. Deuxième minimum social en nombre d’allocataires après le RSA socle, l’allocation aux adultes handicapés (AAH) a vu sa croissance ralentir (+2,5% contre +4,2% en moyenne par an entre fin 2007 et fin 2012). Fin 2013, elle concerne 1,02 million d’allocataires. La baisse du nombre d’allocataires du minimum vieillesse se poursuit (-1,2% par rapport à 2012). Fin 2013, 557 800 personnes reçoivent une allocation du minimum vieillesse, soit 3,5% de la population de plus de 60 ans. La tendance à la baisse du nombre d’allocataires du minimum vieillesse s’explique par l’élévation du montant des pensions de retraite, la baisse des effectifs d’actifs non salariés et par le recul de l’âge légal de départ à la retraite.

L’évolution entre fin 2008 et fin 2013 de la part d’allocataires de minima sociaux parmi la population âgée de 20 ans ou plus affecte plus particulièrement la Seine-Saint-Denis, la Guyane et La Réunion, qui ont connu les trois plus fortes hausses. Viennent ensuite les départements du Nord-Est et du pourtour méditerranéen.

Mots clés :

Rechercher