Notes à l’école : une comparaison internationale des pratiques [20141211]| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Notes à l’école : une comparaison internationale des pratiques

le 11 12 2014 Archives.

A l’occasion de la Conférence nationale sur l’évaluation des élèves organisées par le ministèreMinistèreEnsemble des services de l’Etat (administration centrale et services déconcentrés) placés sous la responsabilité d’un ministre. de l’Éducation nationale les 11 et 12 décembre 2014, le Conseil national de l’évaluation du système scolaire (Cnesco) rend publique une étude sur l’évaluation des élèves au sein des pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Le rapport étudie successivement les cadres légaux qui régissent l’évaluation des élèves et les pratiques des enseignants. Il apparaît que les réglementations en matière d’évaluation sont devenues de plus en plus contraignantes et c’est un phénomène assez général au sein de l’OCDE. En revanche, les systèmes de notation sont très variés : pas de note, notes selon une échelle numérique (les échelles varient fortement aussi : de 1 à 6, de 4 à 10, de 1 à 20, etc.), notes selon une échelle ordinale (niveaux ordonnés sous forme de lettres). Les pratiques pédagogiques évoluent également, des pratiques innovantes apparaissent et les pratiques de coopération entre enseignants se développent.

La comparaison internationale met en lumière les spécificités du système français. En France, les programmes scolaires sont très complets et régissent l’activité pédagogique en classe, l’évaluation tend à demeurer l’activité où peut s’exprimer la liberté pédagogique des enseignants. En conséquence, les réflexions sur la notation ont été plus tardives que dans les autres pays de l’OCDE. Néanmoins, les pratiques ont commencé à évoluer avec la mise en oeuvre du socle commun de connaissances.

En France, comme au sein de l’OCDE, la notation est un sujet de débat, au-delà de l’enceinte de l’école. La Conférence de l’évaluation des 11 et 12 décembre 2014 a pour objet de recueillir des propositions qui émanent de la société civile.

Mots clés :

Rechercher