Notes à l’école : les propositions du grand jury [20150217]| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Notes à l’école : les propositions du grand jury

le 17 02 2015 Archives.

Dans le cadre de la Conférence nationale sur l’évaluation des élèves, un jury a été chargé d’élaborer des recommandations sur l’évolution du système d’évaluation des élèves. Il a remis son rapport à la ministre en charge de l’Éducation nationale le 13 février 2015.

Les propositions du jury visent à faire en sorte que l’évaluation encourage les élèves et qu’elle ne soit pas ressentie comme une sanction. Pour cela, il recommande notamment :

  • une meilleure formation des professeurs sur l’évaluation et ses impacts sur les élèves.
  • une pratique fréquente de l’évaluation "formative" (avec pour seuls objectifs d’aider l’élève à progresser) au cours des apprentissages. L’évaluation "sommative" (bilan des acquis de l’élève permettant de valider un parcours) devrait intervenir à des moments précis qui correspondent à des points d’étape du parcours scolaire selon un calendrier défini. Le jury souhaite en outre la mise en place d’un livret national et numérique de suivi de cycle pour indiquer les niveaux de maîtrise, organiser les apprentissages, etc.
  • une pratique de la notation semblable dans tous les établissements scolaires. Le jury recommande l’abandon de la notation chiffrée jusqu’à la fin de la classe de sixième. La note devrait être remplacée par un codage reflétant l’évaluation des compétences de l’élève. Les évaluations devront toujours être accompagnées de commentaires qualitatifs. Pour les classes du collège après la sixième, l’introduction des notes chiffrées doit reposer sur des grilles de compétences. Le jury considère ainsi que le principe de moyenne, même au sein d’une discipline, n’est pas pertinent.
  • une communication spécifique adaptée à la diversité des familles sur les modalités d’évaluation de leurs enfants.
  • enfin, concernant le diplôme national du brevet, celui-ci doit avoir pour unique fonction de contribuer à la validation du socle de connaissances. De nouvelles épreuves seraient définies (un projet personnel en classe de 4e et un autre en 3e présentés à l’oral devant un jury, une épreuve écrite terminale d’examen, une épreuve orale de langue vivante).

La ministre de l’Éducation nationale doit annoncer ses arbitrages au mois d’avril.

Mots clés :

Rechercher