Nucléaire : étudier et prévenir les accidents graves| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Nucléaire : étudier et prévenir les accidents graves

le 26 01 2007 Archives.

L’institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) a rendu public, au début du mois de janvier 2007, un rapport sur l’état des connaissances et des travaux de recherche sur les accidents graves susceptibles de se produire dans les réacteurs des centrales nucléaires de France.

Présentant le bilan des connaissances sur les différents phénomènes physiques pouvant survenir lors d’un accident grave (fusion du cœur du réacteur), le rapport montre que des incertitudes significatives demeurent concernant certains d’entre eux. L’IRSN fait tout particulièrement référence aux dernières phases de la dégradation du cœur du réacteur (notamment le percement de la cuve du réacteur par un cœur fondu) qui font actuellement l’objet de programmes de recherche dont l’achèvement est prévu pour l’année 2010.

Placé sous la tutelle conjointe des ministères de l’Environnement, de la Santé, de l‘Industrie, de la Recherche et de la Défense, l’IRSN exerce une mission d’expertise et de recherche en matière de risques nucléaires et radiologiques. Il est notamment chargé de la surveillance radiologique du territoire national et de l’évaluation de l’exposition des travailleurs aux rayonnements ionisants.

Rechercher