Pénibilité : les ouvriers sont les plus exposés [20141222]| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Pénibilité : les ouvriers sont les plus exposés

le 22 12 2014 Archives.

Le ministèreMinistèreEnsemble des services de l’Etat (administration centrale et services déconcentrés) placés sous la responsabilité d’un ministre. en charge du travail publie une étude sur l’exposition des salariés aux facteurs de pénibilité à partir des résultats de l’enquête "Surveillance médicale des expositions aux risques professionnels" (Sumer) 2010.

La pénibilité au travail a été définie par la loi du 9 novembre 2010 portant réforme des retraites. Trois catégories de facteurs de pénibilité sont reconnues : les "contraintes physiques marquées" (manutention manuelle de charges, postures pénibles, vibrations mécaniques), "l’environnement physique agressif" (agents chimiques dangereux, travail en milieu hyperbare, températures extrêmes, bruit) et "certains rythmes de travail" (travail de nuit, travail en équipes successives alternantes, travail répétitif).

Il apparaît que les ouvriers sont notablement plus exposés à la pénibilité que les autres salariés. 70% des ouvriers sont exposés à au moins un facteur de pénibilité (contre 12% des cadres et professions intellectuelles supérieures). Plus de 25% des ouvriers cumulent au moins trois expositions à un facteur de pénibilité. Les employés de commerce et de services sont aussi largement concernés, 48% d’entre eux sont exposés à au moins un facteur de pénibilité et 8% cumulent au moins trois expositions à un facteur de pénibilité. Les secteurs de la construction, de l’industrie, du traitement des déchets et de l’agriculture sont les plus touchés. Les facteurs de pénibilité diffèrent aussi selon les secteurs. Les vibrations mécaniques sont par exemple plus fréquentes dans la construction, tandis que le travail de nuit concerne davantage le secteur "transports et entreposage". Quel que soit le secteur, les jeunes sont les plus exposés. Parmi les moins de 25 ans, la moitié des salariés est exposée à au moins un facteur de pénibilité contre moins d’un tiers pour les salariés de plus de 55 ans. L’exposition aux facteurs de pénibilité accroît le risque d’accident du travail : 12% des salariés exposés ont connu au moins un accident du travail au cours des 12 derniers mois (5% pour les non exposés).

La loi du 20 janvier 2014 garantissant l’avenir et la justice du système de retraites prévoit la création d’un compte personnel de prévention de la pénibilité qui pourra permettre un départ anticipé à la retraite.

Mots clés :

Rechercher