Pension de retraite : l’écart avec le dernier salaire reçu se creuse [20150727]| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Pension de retraite : l’écart avec le dernier salaire reçu se creuse

le 27 07 2015 Archives.

Une étude publiée le 24 juillet 2015 par le ministèreMinistèreEnsemble des services de l’Etat (administration centrale et services déconcentrés) placés sous la responsabilité d’un ministre. des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes analyse l’écart entre la pension de retraite perçue et le dernier salaire reçu ("taux de remplacement du salaire par la retraite") pour les retraités (de droit direct) nés en 1946. En comparant leur situation à celles des personnes nées en 1936, l’étude montre notamment que cet écart se creuse, au fil des générations.

La moitié des retraités nés en 1946 et ayant travaillé à temps plein perçoivent une retraite équivalant à moins de 73,3% de leur salaire net de fin de carrière (74% pour les hommes et 72,5% pour les femmes). Pour les personnes ayant effectué une carrière complète, le taux de remplacement médian (50 % des retraités reçoivent plus, 50 % reçoivent moins) est de 75% pour les hommes et 74,7% pour les femmes. Cependant, de grandes disparités existent : 10 % des retraités nés en 1946 perçoivent une pension correspondant à moins de 53,4% de leur salaire net moyen de fin de carrière, et, pour 10%, elle est supérieure à 92,5%. Par ailleurs, on observe que le taux de remplacement médian diminue à mesure que le salaire de fin de carrière augmente. Cette baisse peut notamment s’expliquer par le fait que la retraite de base est calculée à partir du salaire perçu au cours des meilleures années de carrière, et pas uniquement à partir du dernier salaire. Enfin, toutes carrières confondues, les anciens salariés du privé de la génération de 1946 ont des taux de remplacement médians légèrement plus élevés (75,2% pour une carrière complète) que ceux du public (73,9%).

La comparaison entre les générations de 1936 et 1946 montre que le taux de remplacement médian diminue au fil des générations. Ainsi, pour une carrière complète, le taux de remplacement médian est passé de 80% à 75% entre les générations 1936 et 1946. Cette évolution résulte notamment des réformes des retraites qui ont allongé la durée de cotisation requise pour bénéficier d’une pension de retraite à taux plein et augmenté le nombre d’années retenues pour le calcul de la pension. Par ailleurs, on observe que les écarts des taux de remplacement médians des hommes et des femmes se réduisent au fil des générations.

Mots clés :

Rechercher