Personnes éloignées durablement de l’emploi : quel accompagnement ? [20141009]| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Personnes éloignées durablement de l’emploi : quel accompagnement ?

le 9 10 2014 Archives.

Le Conseil d’orientation pour l’emploi (COE) a publié en octobre 2014 un rapport consacré à "l’éloignement durable du marché du travail". Selon le COE, cette situation concerne actuellement plus de deux millions de personnes, soit près de 5% de la population en âge de travailler et l’équivalent de 6,5% de la population active. Le COE présente plusieurs mesures destinées à prévenir et enrayer ce phénomène.

Le COE constate que la notion de "personnes éloignées de l’emploi" n’est pas précisément définie et considère, dans son rapport, comme éloignées durables du travail "les personnes n’ayant pas du tout travaillé depuis un certain temps (un an pour le rapport), et souhaitant travailler avec de ce fait des probabilités amoindries de trouver un emploi". Cette définition ne se limite donc pas aux chômeurs de longue durée. En effet, un grand nombre de personnes inscrites à Pôle emploi depuis un an ou plus exercent une activité réduite ou connaissent des parcours précaires alternant chômage et emploi de courte durée. La majorité des personnes éloignées durablement de l’emploi ne sont pas inscrites à Pôle emploi. Il peut s’agir de personnes ayant perdu leur emploi (licenciement économique) ou ayant volontairement interrompu leur activité professionnelle (après la naissance d’un enfant) et qui ne parviennent pas à retrouver un travail, de jeunes qui ne sont jamais entrés dans la vie active, de personnes tenues à l’écart du marché du travail par le handicap ou la maladie, etc.

Pour le COE, l’éloignement du marché du travail est un phénomène qui s’autorenforce : l’éloignement réduit les chances de retrouver un emploi et il pèse ensuite durablement sur les trajectoires professionnelles. Pour faciliter le retour à l’emploi, le COE recommande de mieux articuler accompagnement social et professionnel. Il encourage notamment le développement de l’accompagnement global, actuellement expérimenté dans plusieurs départements. Ce dispositif repose sur l’intervention de conseillers de Pôle emploi et de travailleurs sociaux. Le COE suggère également de développer l’alternance pour les adultes, ainsi que la validation des acquis de l’expérience et les écoles de la deuxième chance.

Mots clés :

Rechercher