Pouvoir d’achat : le logement creuse les inégalités| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Pouvoir d’achat : le logement creuse les inégalités

le 9 01 2008 Archives.

L’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) a rendu public, en décembre 2007, les résultats de sa dernière enquête 2006 sur le budget des familles.

L’enquête constate une évolution très différenciée des postes de dépenses suivant les revenus des ménages. En 1979, pour 20 % des familles (les plus modestes), l’alimentation représentait encore 35 % des dépenses contre 18 % pour les 20 % les plus aisées. En 2006, la part de l’alimentation est devenue beaucoup moins discriminante, les plus modestes n’y consacrant plus que 17,2 % de leur budget contre 12,9 % pour les plus riches. Le logement est devenu le poste qui reflète le plus les écarts de revenus. Représentant en moyenne 12 % du budget en 1979 pour toutes les catégories sociales, en 2006 il est resté à 12 % pour les ménages les plus aisés mais est passé à 24,8 % pour les ménages les plus modestes. La hausse continue des loyers a atteint essentiellement les moins fortunés qui sont bien plus souvent locataires que les plus aisés. Pesant massivement sur le pouvoir d’achat des catégories les plus modestes, le logement apparaît dorénavant, selon l’étude de l’INSEE, comme le marqueur principal des inégalités.

Cette enquête se situe dans la suite des enquêtes que l’Institut réalise sur ce sujet tous les 5 ans depuis 1979.

Rechercher