Production électrique : l’avenir du nucléaire en question| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Production électrique : l’avenir du nucléaire en question

le 30 12 2011 Archives.

L’Office parlementaire des choix scientifiques et technologiques (OPECST) a présenté le 15 décembre 2011 un rapport sur l’avenir de la filière nucléaire en France. Ces réflexions sont le fruit de la mission sur "la sécurité nucléaire, la place de la filière et son avenir" engagée en mars 2011, après la catastrophe de Fukushima.

L’OPECST rappelle tout d’abord les quatre priorités stratégiques de la politique énergétique française : disposer d’une production d’électricité suffisante pour faire face à l’accroissement de la consommation, assurer l’indépendance énergétique de la France, préserver la compétitivité des industries grâce à une électricité peu coûteuse et limiter les émissions de gaz à effet de serre. Après avoir souligné que les économies d’énergie (rénovation énergétique des bâtiments notamment) constituent de loin la solution de substitution la plus avantageuse, l’OPECST analyse les avantages et les inconvénients des solutions de production alternatives à l’énergie nucléaire, comme le retour aux énergies fossiles ou l’exploitation des gisements d’énergies renouvelables. Selon l’OPECST, une décision d’arrêt total ou partiel de l’activité nucléaire risquerait de déstabiliser l’organisation indispensable à sa maîtrise, sans apporter de réponse à la question des déchets nucléaires. L’OPECST propose donc une “trajectoire raisonnée” d’évolution du système énergétique, combinant les atouts respectifs de l’énergie nucléaire et des énergies renouvelables. Il propose de baisser progressivement la part du nucléaire dans la production d’électricité, en passant de 75% aujourd’hui, à 50%-60% vers 2050 et 30% vers 2100.

Selon le réseau de transport d’électricité (RTE), l’électricité produite en France en 2010 était à 74% d’origine nucléaire, à 12% issue de centrales hydrauliques, à 11% issue d’énergies fossiles et à 3% issue d’énergies renouvelables (solaire ou éolien).

Mots clés :

Rechercher