Radio France : l’audit critique de la Cour des comptes [20150401]| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Radio France : l’audit critique de la Cour des comptes

le 1er 04 2015 Archives.

La Cour des comptes rend public le 1er avril 2015 un rapport consacré à la gestion de Radio France sur la période 2006-2013. Cette publication survient alors que l’entreprise publiqueEntreprise publiqueEntreprise sur laquelle l’Etat peut exercer directement ou indirectement une influence dominante du fait de la propriété ou de la participation financière, en disposant soit de la majorité du capital, soit de la majorité des voix attachées aux parts émises. connaît l’un des plus longs conflits sociaux de son histoire.

La Cour décrit une entreprise en état de crise financière. La dotation de l’État en augmentation de 2006 à 2013 a cependant été inférieure au contrat d’objectifs et de moyens (COM) à partir de 2012. En raison des dépenses incompressibles liées au chantier de rénovation de la Maison de la radio, Radio France a imputé l’intégralité de l’effort budgétaire sur ses dépenses de fonctionnement. Néanmoins, une large part de ces dépenses de fonctionnement est également incompressible (masse salariale notamment). En conséquence, l’exercice 2014 devrait se solder par un déficit. La Cour considère que ces difficultés financières ont aussi pour origine un pilotage insuffisant des activités et une gestion peu rigoureuse. La Cour dénonce enfin le modèle social de Radio France qu’elle qualifie de "rigide" car trop favorable aux salariés.

Pour assainir la situation financière de l’entreprise, la Cour recommande des réformes structurelles : mutualisation de certaines tâches entre les antennes jusqu’à la création d’une rédaction unique associant numérique et radio (mais au moins dans un premier temps, fusion des rédactions de France Inter, France Info et France Culture), fusion des deux orchestres symphoniques de Radio France, nouvelle gouvernance en renforçant le rôle du conseil d’administration, etc.

Le conflit social à Radio France entamé le 19 mars 2015 porte sur l’arrêt des externalisations, le maintien des formations musicales, la réforme des modes de production et les effectifs dans le réseau France Bleu. Plus largement, les organisations syndicales dénoncent le désengagement de l’État et "l’étranglement budgétaire actuel".

Mots clés :

Rechercher