Recherche : vers une organisation décentralisée| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Recherche : vers une organisation décentralisée

le 19 01 2006 Archives.

Au mois de novembre 2005, au moment où le gouvernementGouvernementOrgane collégial composé du Premier ministre, des ministres et des secrétaires d’Etat chargé de l’exécution des lois et de la direction de la politique nationale. présentait son projet de loiProjet de loiProjet de texte législatif déposé au Parlement à l’initiative du gouvernement. de programme pour la recherche actuellement en discussion au ParlementParlementOrgane collégial qui exerce le pouvoir législatif (adoption des lois et contrôle du pouvoir exécutif). En France, le Parlement est composé de deux chambres : l’Assemblée nationale et le Sénat., l’Inspection générale de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche (IGAENR) a rendu public un rapport intitulé « Recherche et territoires ».

Après avoir tenté de définir la notion même de territoire, les rapporteurs font un tour d’horizon de ce qui, aujourd’hui, contribue à structurer une action territoriale en matière de recherche-développement : les pôles de compétitivitéPôle de compétitivité / Pôles de compétitivitéRapprochement, sur un territoire donné, d’entreprises, de centres de formation et d’unités de recherche engagés dans une démarche partenariale destinée à dégager des synergies autour de projets innovants., les différents dispositifs de transfert technologique en direction des PME, l’action territoriale des établissements d’enseignement supérieur, des organismes nationaux de recherche et des collectivités locales.

Ces analyses conduisent à la formulation de recommandations visant à dynamiser une « politique nationale de sites » dont la loi de programme sur la recherche se veut également porteuse, notamment avec l’impulsion donnée à la création des « pôles de recherche et d’enseignement supérieur » (PRES). Ces pôles organisant la coopération entre l’ensemble des organismes d’enseignement supérieur et de recherche à l’échelle d’un territoire pourraient entrer en convergence avec les pôles de compétitivité dont ils constitueraient alors le « noyau recherche et enseignement supérieur ».

Rechercher