Réseaux numériques : relancer le déploiement du très haut débit [20130308]| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Réseaux numériques : relancer le déploiement du très haut débit

le 8 03 2013 Archives.

Où en est la modernisation des infrastructures numériques, trois ans après le lancement du Programme national très haut débit ? C’est à cette question que répond un rapport du Sénat publié le 27 février 2013, à la veille de la présentation de la feuille de route du GouvernementGouvernementOrgane collégial composé du Premier ministre, des ministres et des secrétaires d’Etat chargé de l’exécution des lois et de la direction de la politique nationale. sur le numérique.

En juin 2010, la France s’est dotée d’un programme destiné à assurer la couverture numérique de l’ensemble du territoire pour 2025. Ce programme s’appuie sur la séparation du territoire en deux grandes parties, conformément aux préconisations de l’Union européenne. Dans les zones densément peuplées où l’investissement est jugé rentable, interviennent les opérateurs privés. L’action des collectivités territoriales se concentre dans les autres zones. Le rapport conclut à l’échec de ce modèle. L’investissement réalisé n’est pas à la hauteur de l’objectif fixé. Ainsi, la France accuse un important retard au sein de l’UE (23ème rang sur 27) et l’Europe elle-même est très en retard par rapport aux Etats-Unis et à l’Asie (taux de couverture globale de respectivement 4%, 11% et 70%). Le rapport recommande une modification radicale de ce modèle par la création d’un organe intégré pour assurer la coordination des investisseurs. A défaut, le programme devrait être rénové avec la fixation de choix technologiques clairs (privilégier la fibre optique et abandonner le cuivre) et la restauration du rôle de l’Etat en tant que régulateur et financeur, apte à assurer la sécurisation des investissements des collectivités, ainsi que la péréquation entre les différents territoires.

La feuille de route présentée par le Gouvernement prévoit que la moitié des Français ait accès au très haut débit d’ici à 2017 et l’ensemble des foyers d’ici à 2022. Un plan de 20 milliards d’euros est prévu, ainsi que la création d’un établissement public chargé de coordonner et d’accompagner financièrement et techniquement le déploiement des réseaux fibrés.

Rechercher