Ressources, emplois : quels indicateurs pour l’économie circulaire [20160413]| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Ressources, emplois : quels indicateurs pour l’économie circulaire

le 13 04 2016

France Stratégie a publié, le 7 avril 2016, une note d’analyse qui tend à évaluer la transformation de l’économie française en une économie plus circulaire.

Le concept d’économie circulaire se développe au début des années 2000 comme alternative au modèle linéaire classique du "produire, consommer, jeter". Introduite en droit français par la loi de transition énergétique pour la croissance verte du 17 août 2015, l’économie circulaire propose un circuit fermé de l’utilisation de la matière qui minimise la consommation de ressources et les rejets associés. Quel est le degré de « circularité » de l’économie française ? Si l’on considère la consommation des ressources, l’économie reste très matérielle. Des indicateurs sont cependant encourageants : 60 % des déchets sont valorisés soit par recyclage soit par incinération et, depuis 2007, les émissions de gaz à effet de serre et la consommation de matières ont baissé alors que la production de richesses est restée stable. Néanmoins, ce « découplage » des principaux indicateurs environnementaux et du PIB est d’abord principalement lié à la spécialisation de la France dans les activités de service, peu consommatrices de matière.

Pour évaluer la circularité de l’économie, France Stratégie recommande de considérer aussi la transformation des emplois. La transformation de l’économie linéaire en économie circulaire implique des réorganisations sectorielles d’emploi afin d’optimiser l’utilisation de la matière (éco-conception, recyclage, réutilisation), d’augmenter la durée de vie des produits (économie de la fonctionnalité, réparation, réemploi) et de favoriser leur circulation au niveau territorial (circuits courts, écologie industrielle). Le volume d’emploi des éco-activités et du secteur de la location/ réparation est estimé actuellement à 800 000 emplois équivalent temps plein (ETP), soit 3% de l’emploi global.

La création de nouveaux indicateurs sera déterminante pour comprendre le développement de l’économie circulaire et encourager des politiques publiques susceptibles d’accompagner la transition vers un nouveau modèle.

Rechercher