Retraites : le coût du maintien à 40 annuités| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Retraites : le coût du maintien à 40 annuités

le 10 04 2008 Archives.

Le Conseil d’orientation des retraites (COR) a publié le 3 avril 2008 un document évaluant l’impact du maintien à 40 ans de la durée de cotisation pour bénéficier d’une pension de retraite à taux plein, par rapport à son allongement progressif à 41 ans et demi d’ici 2020.

Dans son 5ème rapport publié en novembre 2007, le COR évaluait les besoins de financement du système de retraite, dans le cas d’un allongement à 41 ans et demi d’ici 2020, à 15,1 milliards d’euros en 2015, 24,8 milliards en 2020 et 68,8 milliards en 2050. Le COR estime que le maintien de la durée de cotisation à 40 annuités engendrerait, par rapport à cette première évaluation, un surcoût de 2,5 milliards d’euros en 2015, 4,1 milliards en 2020 et 13,1 milliards en 2050. Indiquant que le calcul des conséquences du maintien de la durée de cotisation à 40 ans ne concerne que le régime général et celui de la fonction publique d’Etat, le COR précise que l’impact de cette mesure sur l’ensemble du système de retraite serait plus élevé encore, compte tenu notamment de son « effet très significatif sur les besoins de financement des régimes complémentaires (Arrco-Agirc) ».

Le 27 mars 2008, le ministre du travail, des relations sociales, de la famille et de la solidarité a annoncé qu’il communiquerait aux partenaires sociaux ses premières propositions concernant la réforme des retraites "aux environs de la mi-avril".

Rechercher