Revenus des ménages : pauvreté et inégalités en hausse [20140702]| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Revenus des ménages : pauvreté et inégalités en hausse

le 2 07 2014 Archives.

Le 2 juillet 2014, l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) a publié son volume annuel consacré aux revenus et au patrimoine des ménages. Les données de cette édition portent sur l’année 2011.

En 2011, l’Insee constate une stagnation du pouvoir d’achat par rapport à 2010. Le pouvoir d’achat avait diminué en 2009 et en 2010. Néanmoins, ces évolutions diffèrent selon la position dans la hiérarchie des revenus et conduisent à une hausse des inégalités. Les très hauts revenus ont été très dynamiques grâce, notamment, aux revenus du patrimoine et, dans le même temps, la pauvreté a augmenté chez les chômeurs et les salariés. Entre 2010 et 2011, le taux de pauvreté des chômeurs est passé de 35,8% à 38,9%, celui des salariés de 6,3% à 6,9%. La baisse du niveau de vie des chômeurs est due à des revalorisations des allocations chômage inférieures à l’inflationInflationPerte du pouvoir d’achat de la monnaie qui se traduit par une augmentation générale et durable des prix. et à la progression du chômage de longue durée (la proportion des chômeurs depuis deux ans atteint 20,5%), mais aussi à la hausse du nombre des personnes peu qualifiées ou en contrat précaire parmi les chômeurs de moins d’un an. Entre 2009 et 2010, l’Insee estime que plus de 4% de la population est sortie de la pauvreté pendant que 5% y entrait. Le risque de rester pauvre apparaît ainsi relativement important.

De fortes disparités sont également constatées dans les comportements d’épargne. Négatif pour les ménages les plus modestes, le taux d’épargne représente plus d’un tiers des revenus pour les ménages les plus aisés.

Mots clés :

Rechercher