Revue stratégique de défense : la France appelée à ne pas baisser la garde| vie-publique.fr | Actualités | En bref

Imprimer

Revue stratégique de défense : la France appelée à ne pas baisser la garde

le 18 10 2017

Remise au président de la République le 13 octobre 2017 par Florence Parly, ministre des armées, la Revue stratégique de défense et de sécurité nationale est issue des travaux du comité de rédaction présidé par le député européen Arnaud Danjean. Elle est destinée à fixer le cadre stratégique pour la prochaine loi de programmation militaire (LPM) 2019-2025. Celle-ci doit porter l’effort de défense de la France à 2% du produit intérieur brut à l’horizon 2025.

Un contexte stratégique instable et complexe

Selon la Revue stratégique, la France, seul pays européen (après le Brexit) membre permanent du Conseil de sécurité des Nations unies, dispose d’une autonomie réelle mais relative dans un nombre croissant de domaines. Or le contexte stratégique tend vers une “dégradation rapide et durable”, en raison d’une autonomie croissante des acteurs étatiques et non étatiques qui remet en cause l’ordre multilatéral hérité de 1945.

Parmi les engagements “simultanés et inscrits dans la longue durée” auxquels la France doit se préparer, la Revue stratégique évoque la défense du territoire national face au terrorisme, les régions en crise (bande sahélo-saharienne, Proche et Moyen-Orient, nord et est européens) et les risques résultant des facteurs d’aggravation des crises (crise migratoire, dérèglements climatiques, rivalités énergétiques). Elle souligne également la nécessité de parer aux risques liés aux ruptures technologiques et numériques, qui contribuent - notamment en matière d’armement - à l’instabilité stratégique.

La Revue stratégique met également en évidence les nouvelles formes de guerre et de conflictualité qui se caractérisent par l’enracinement du terrorisme jihadiste, l’accélération de la prolifération (conventionnelle, biologique et chimique, nucléaire) et le retour de la compétition militaire.

Une double ambition pour la politique de défense

Pour la France, la Revue stratégique définit une double ambition : renforcer son autonomie stratégique et promouvoir une défense européenne efficace.

L’autonomie passe par le maintien d’une dissuasion nucléaire reposant sur ses deux composantes océanique et aéroportée, ainsi que sur un modèle d’armée “complet et équilibré”. Il s’agit de garantir la capacité des forces armées à intervenir dans tous les milieux et sur tout le spectre des engagements. Condition nécessaire de l’autonomie, la base industrielle et technologique de la défense (BITD) est à préserver et à développer.

Mots clés :

Rechercher