Les Roms en Europe : une stratégie d’intégration à parfaire [20121213]| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Les Roms en Europe : une stratégie d’intégration à parfaire

le 13 12 2012 Archives.

Le rapport du sénateur Michel Billout, publié le 6 décembre 2012, dresse un état des lieux de la situation des populations roms en Europe. Les Roms sont présents dans la quasi totalité des États de l’Union européenne (UE), particulièrement en Bulgarie, en Slovaquie, en Roumanie et en Hongrie, mais également dans les Balkans et en Turquie. Dans la plupart des pays européens, cette minorité est stigmatisée comme une minorité délinquante et souffre de fortes discriminations dans tous les domaines de la vie socio-économique (emploi, éducation, logement et santé).

L’engagement de l’UE en faveur des Roms est, en comparaison de celui du Conseil de l’Europe, relativement récent. Défini le 5 avril 2011, le cadre de l’UE pour l’intégration des Roms invite les États membres à adopter des stratégies nationales afin d’améliorer la situation économique et sociale des Roms d’ici à 2020. La stratégie de la France a pour objectif de faire entrer les Roms dans le droit commun, avec la circulaire interministérielle du 26 août 2012 "relative à l’anticipation et à l’accompagnement des opérations d’évacuation des campements illicites" et l’arrêté du 1er octobre assouplissant le dispositif limitant l’accès des Roms à l’emploi.

Selon le rapport, en dépit de ces initiatives, la situation des Roms n’a jusqu’à présent pas connu d’amélioration notable. Il préconise une meilleure définition des responsabilités qui incombent à chacun des échelons - européen, national et local - pour intégrer les Roms. Pour le sénateur, l’intégration des Roms ne paraît pas une tâche insurmontable, à condition de s’y atteler véritablement et de faire enfin tomber la barrière des préjugés, les Roms ne représentant qu’une petite minorité (8 millions de personnes) comparée à la population totale de l’UE (503 millions).

Rechercher