Imprimer

Salariés des services à la personne : en majorité des femmes peu diplômées

le 23 août 2018

La Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares) a publié, début août 2018, une analyse sur les conditions de travail et d’emploi des salariés des services à la personne. Un décret du 6 juin 2016 établit une liste de 26 activités de services à la personne (SAP) : garde d’enfants, préparation des repas, ménage, petit bricolage, jardinage, etc. Les salariés sont employés directement par un particulier ou par l’intermédiaire d’un organisme. 908 millions d’heures ont été rémunérées en 2008 contre 586 millions en 2000, et 1,2 million de personnes ont été employées contre 883 000 en 2000.

Les salariés sont en majorité des femmes peu diplômées

Les salariés du secteur SAP sont plutôt âgés (46 ans en moyenne en 2015), ceux employés par un particulier sont en moyenne plus âgés (48 ans) que ceux employés par un prestataire (43 ans). En revanche, pour la garde d’enfants à domicile, les employés sont plus jeunes (40 ans en moyenne). La proportion de personnes âgées de 50 ans et plus est passée de 31,7% en 2004 à 46,6% en 2015.

Les salariés sont en majorité des femmes (87,3 % contre 50,1% pour l’ensemble des salariés en 2015).

Enn 2015, 42,8 % des employés du secteur n’ont pas de diplôme ou seulement le brevet des collèges. Entre 2005 et 2015, la part des non-diplômés a cependant diminué de 15 points. Ce rattrapage est notamment lié aux métiers de la garde d’enfants pour lesquels "les exigences et la demande de professionnalisation se sont accrues".

avec des salaires peu élevés et des horaires atypiques

Les revenus salariaux nets ont augmenté de 11% entre 2010 et 2014 contre 6% pour l’ensemble de la population active. Avec une rémunération nette de 9,2 euros par heure en 2014, le secteur reste bien en deçà des 13,9 euros touchés en moyenne par l’ensemble des salariés.

Parmi les nombreux employés à temps partiel du secteur, 53% déclarent ne pas avoir pu trouver d’emploi à temps plein (42 % chez l’ensemble des salariés). Les services à la personne recourent en outre davantage aux horaires atypiques notamment pour les salariés d’organismes prestataires. En outre, l’activité est moins prévisible.

Mots clés :

Rechercher