Santé : 15 propositions pour mieux s’alimenter [20140131]| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Santé : 15 propositions pour mieux s’alimenter

le 31 01 2014 Archives.

Le rapport de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) remis à la ministre en charge de la santé le 29 janvier 2014 formule des propositions concrètes pour donner un nouvel élan à la politique nutritionnelle de santé publique (Programme national nutrition santé 2011-2015 et Plan obésité).

La première partie du rapport est consacrée à la prévention nutritionnelle. Les 15 propositions sont principalement destinées à favoriser l’achat d’aliments de meilleure qualité nutritionnelle. Il s’agit notamment :

  • de mettre en place un système d’étiquetage (logos apposés sur les emballages et sur les plats servis dans les chaînes de restauration collective) permettant d’informer le consommateur sur la qualité nutritionnelle des produits alimentaires,
  • de réguler la publicité en fonction de la qualité nutritionnelle des aliments (entre 7h et 22h, autoriser les publicités pour les seuls aliments à haute qualité nutritionnelle),
  • d’appliquer une réduction de TVA ou une taxe plus élevée, selon la qualité nutritionnelle de l’aliment,
  • de distribuer des coupons « fruits et légumes » et « tickets sport » aux populations défavorisées,
  • d’interdire les promotions au volume pour des aliments et boissons dont la qualité nutritionnelle est défavorable à la santé.

La seconde partie du rapport est consacrée à la prise en charge des maladies liées à la nutrition (obésité et diabète mais aussi cancers, maladies cardiovasculaires, etc.). Le rapport propose notamment la mise en place de parcours de soins spécifiques pour les maladies de la nutrition. Il insiste aussi sur la lutte contre la malnutrition chez les jeunes (dépistage et prise en charge de l’anorexie et de la boulimie).

Mots clés :

Rechercher