Santé au travail : restructurations et risques psychosociaux | vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Santé au travail : restructurations et risques psychosociaux

le 7 10 2009 Archives.

France Telecom, société anonyme dont le premier actionnaire est l’Etat, entreprise soumise à des restructurations et innovations rapides et continues, a été confrontée depuis 18 mois à une vague de suicides sans précédent parmi ses salariés. L’Etat, premier actionnaire de l’entreprise, a été amené à demander à sa direction de prendre des mesures pour contrer ce phénomène.

La question des risques psychosociaux pouvant concerner les salariés des entreprises en mutation a pourtant été déjà souvent étudiée. Le "groupe d’experts HIRES" (Health in Restructuring) notamment, travaillant dans le cadre du programme européen PROGRESS (Programme communautaire pour l’emploi et la solidarité) a publié au mois d’avril 2009 un rapport intitulé "La santé dans les restructurations : approches innovantes et recommandations de principe". Selon l’analyse des rédacteurs de cette étude, les restructurations continues produites par "l’introduction de nouvelles techniques de management et des formes diverses et plus nombreuses de flexibilité" s’ajoutent aux mesures destinées à contrer la crise (fermetures, réductions d’effectifs, externalisations, etc.). L’ensemble fait peser sur les personnels (ceux qui perdent leur emploi mais aussi "les rescapés") des risques graves pour leur santé physiologique et mentale. Les auteurs parlent d’un risque de "pandémie" et formulent douze recommandations pour des "restructurations saines".

Le Conseil d’orientation sur les conditions de travail (COCT), organisme placé auprès du ministre du travail pour participer "à l’élaboration de la politique nationale en matière de protection et de promotion de la santé et de la sécurité au travail" doit consacrer à cette question une partie de sa réunion du 9 octobre 2009.

Mots clés :

Rechercher