Santé : des inégalités sociales persistantes| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Santé : des inégalités sociales persistantes

le 1er 02 2007 Archives.

L’Institut national de veille sanitaire (INVS) a publié le 23 janvier 2006 un numéro spécial de son « Bulletin épidémiologique hebdomadaire » consacré aux inégalités sociales de santé en France.

Les études présentées dressent toutes le même constat : « les plus instruits, les catégories de professions les plus qualifiées et les ménages les plus aisés bénéficient d’une espérance de vie plus longue et se trouvent en meilleure santé ». Ainsi l’espérance de vie n’est pas la même pour tous : 84 ans en moyenne pour les femmes et 77 pour les hommes, mais seulement 45 ans pour les SDF. Les études sur des pathologies particulières vont dans le même sens : les lombalgies (mal de dos) sont partout plus nombreuses chez les ouvriers, dans le Nord-Pas de Calais les taux de participation au dépistage du cancer du sein ou de l’utérus sont d’autant plus faibles que le statut socio-économique est bas, en Alsace le surpoids atteint 19,7% des enfants d’ouvriers contre 11,2% des enfants de cadres, etc...

Le texte de présentation de ces études souligne la nécessité de faire de la réduction des inégalités la priorité de toute politique de santé publique, la présentant comme un élément clé de cohésion sociale et le préalable indispensable à la mise en oeuvre d’autres politiques (le recul de l’âge de la retraite pour tous, par exemple, implique l’égalité devant la vieillesse et la maladie).

Rechercher