Santé publique : un nouvel outil européen de veille| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Santé publique : un nouvel outil européen de veille

le 22 08 2007 Archives.

La Commission européenne a présenté le 13 août 2007 le nouveau système d’information médicale qu’elle a mis au point. Chargé de détecter d’éventuelles menaces pour la santé publique, il s’appuie sur l’utilisation d’internet.

Dénommé Médisys, il recueille et trie en permanence des données en 32 langues provenant de plus de 1 000 sites internet d’actualités et de 120 sites internet consacrés à la santé publique. Les informations recueillies sont alors classées en 3 catégories principales : « maladies », « bioterrorisme » et « autres menaces ». En fonction du nombre de nouveaux articles récupérés et des mots-clés détectés, une alerte automatique peut alors être envoyée par courrier électronique et par SMS aux autorités sanitaires. Il s’agit, en leur fournissant une information en temps réel, de les aider à détecter et ainsi à réagir en temps utile aux situations critiques : nouveaux foyers de maladies, accidents de travail, attentats bioterroristes. Une version publique de Médisys est par ailleurs accessible aux internautes.

Médisys intervient en complément des méthodes classiques de surveillance, qui exercent notamment un contrôle sur les taux de décès et le recours aux services de santé (les admissions aux services d’urgences, les prescriptions de médicaments, etc.).

Rechercher