Imprimer

Santé : vers l’autorisation du cannabis thérapeutique ?

le 18 décembre 2018

Dans un avis publié le 13 décembre 2018, le comité scientifique spécialisé temporaire (CSST) de l’Agence nationale du médicament et des produits de la santé (ANSM) s’est prononcé en faveur de l’utilisation du cannabis thérapeutique ou médical pour certaines pathologies, et selon des conditions d’encadrement et de prescription particulières.

Les propositions du comité s’appuient notamment sur l’analyse de l’ensemble des données scientifiques disponibles, sur l’expérience d’autres pays l’ayant déjà mis en place, et la prise en compte du point de vue des patients et des professionnels de santé.

L’usage du cannabis pour certaines pathologies

Le CSST juge pertinent d’autoriser l’usage du cannabis à visée thérapeutique :

  • dans certaines situations cliniques : certaines formes d’épilepsies, des soins de support en oncologie (cancers), des situations palliatives et des contractions musculaires affectant les malades de sclérose en plaques ;
  • en cas de soulagement insuffisant ou d’une mauvaise tolérance des thérapeutiques existantes.

Le cannabis médical ne pourrait être utilisé qu’en complément ou en remplacement de certaines thérapeutiques. Par ailleurs, le comité exclut la voie d’administration fumée pour le cannabis médical.

Quelle suite possible à cet avis ?

Si l’ANSM suit l’avis du CSST, la mise à disposition du cannabis thérapeutique serait conditionnée à une décision politique, pour instaurer une éventuelle modification législative et réglementaire qui en légaliserait l’usage.

Le Comité préconise aussi la mise en place d’un registre national pour assurer une évaluation du bénéfice-risque de l’utilisation du cannabis thérapeutique, l’évaluation régulière des effets indésirables par les réseaux de pharmacovigilance et d’addictovigilance, et le développement de la recherche.

Mots clés :

Rechercher