Scolarité : un éclairage des transitions entre degrés d’enseignement| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Scolarité : un éclairage des transitions entre degrés d’enseignement

le 26 04 2016

L’inspection générale de l’éducation nationale (IGEN) et l’inspection générale de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche (IGAENR) ont remis une synthèse de leurs travaux annuels au ministre chargé de l’éducation nationale. Ce rapport pour 2014 se concentre sur la problématique, longtemps ignorée et encore peu analysée, des transitions entre les degrés d’enseignement au sein du système éducatif actuel.

Depuis une quinzaine d’années, les politiques de l’éducation intègrent ce phénomène dénommé « transition scolaire » qui s’opère à chaque entrée dans un nouveau cycle. Ce rapport dresse un bilan néanmoins contrasté de cette prise en compte.

La première rupture qu’est la sortie milieu familial de l’enfant vers le milieu scolaire, est rendue plus difficile par la quasi-absence de liaisons entre les crèches ou les garderies, d’une part et l’école maternelle d’autre part. Ensuite, la transition vers l’école élémentaire est trop souvent marquée par une rupture dans la continuité des apprentissages faute d’une concertation réelle et formalisée entre la grande section et le cours préparatoire. Plus tard, lors du passage de l’école primaire au collège, la transition d’un régime de scolarité adossé au seul professeur des écoles, à un régime de scolarité réparti entre des professeurs différents assurant, chacun, l’enseignement d’une seule discipline est un bouleversement pour les élèves. Le rapport constate un pourcentage persistant d’échec scolaire important qu’il impute à la difficile liaison entre école et collège qui fragilise les élèves les plus en difficulté.

Une autre rupture importante s’opère à la sortie du collège. Le rapport alerte sur le décrochage et les sorties du système scolaire pour les élèves qui ont connu un parcours marqué par l’échec. Les facteurs de rupture identifiés sont souvent familiaux.

Quant au passage du secondaire au supérieur, le rapport présente les grandes lignes du rapport d’information de l’Assemblée nationale sur Les liens entre le lycée et l’enseignement supérieur du 1er juillet 2015 avec lesquelles il est en accord. Ce rapport propose de sortir de la hiérarchisation des filières. Il préconise la mise en place d’un enseignement basé sur un socle commun assorti d’options qui favoriserait la diversification des parcours et de le combiner à un accompagnement personnalisé approfondi des élèves.

L’étude consacre en outre un chapitre à la discontinuité de la scolarisation des élèves en situation de handicap et remet en cause l’expression « élève handicapé » qui est stigmatisante.

Le rapport présente enfin les politiques éducatives des pays de l’Union européenne en distinguant les pays à système unique, à cycles séparés et à système séparés et segmentés

Rechercher