Sécheresse : le dispositif de gestion de crise| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Sécheresse : le dispositif de gestion de crise

le 30 05 2011 Archives.

A la date du 27 mai 2011, 54 départements au total appliquent des mesures de limitation d’usage de l’eau en France métropolitaine. Les mesures de restriction sont décidées au niveau local par les préfets. Les arrêtés sécheresse doivent préciser la zone géographique concernée, ainsi que la nature et la durée des mesures de restriction.

Il existe 4 niveaux de restriction (vigilance, alerte, crise, crise renforcée), s’appliquant à différents usagers :

  • grand public : sensibilisation des particuliers, puis limitation de plus en plus fortes des prélèvements pour l’arrosage des pelouses, des espaces verts, le lavage des voitures, le remplissage des piscines, jusqu’à l’interdiction totale de ce type d’utilisation (hors usage eau potable).
  • agriculture : interdiction d’irriguer un jour par semaine, plusieurs jours par semaine ou à certaines heures, jusqu’à l’interdiction totale de l’irrigation.
  • industrie : mesures imposant une réduction progressive d’activité, le recyclage de certaines eaux de nettoyage, la modification de certains modes opératoires.

Les arrêtés sécheresse doivent respecter l’exercice des usages prioritaires (santé, sécurité civile, approvisionnement en eau potable, préservation des écosystèmes aquatiques), l’égalité entre usagers des différents départements et la solidarité amont-aval des bassins versants (territoire formé de l’ensemble des écoulements des eaux convergeant vers un même point, exutoire de ce territoire).

Mots clés :

Rechercher