Délinquance : les futures zones de sécurité prioritaires | vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Délinquance : les futures zones de sécurité prioritaires

le 28 08 2012 Archives.

Par une circulaire du 30 juillet 2012, le ministre de l’intérieur, Manuel Valls, a annoncé la création, à partir de septembre, de 15 zones de sécurité prioritaires (ZSP). D’autres ZSP doivent être définies avant la fin de l’année.

La constitution de ZSP, au sein de villes, de zones périurbaines ou rurales, doit permettre de juguler l’économie souterraine, les trafics de stupéfiants et d’armes, les violences, les cambriolages, les regroupements dans les parties communes d’immeubles d’habitation, les nuisances de voie publique et autres incivilités. Elle se traduit par la mise en place de deux structures locales :

  • Une "cellule de coordination opérationnelle" dirigée par le préfet pour coordonner l’ensemble des forces de sécurité (policiers, CRS, gendarmes, enquêteurs de police judiciaires et de services de renseignements) de la zone concernée.
  • une "cellule de coordination" des différents acteurs de la prévention (polices municipales, associations éducation nationale).

Le 3 août 2012, le ministre de l’intérieur a présenté la liste des 15 premières ZSP qui regroupent 24 villes : Strasbourg (Bas-Rhin), Marseille "quartiers Nord" (IIIe, XIIIe, XIVe, XVe et XVIe arrondissements), Bouc-Bel-Air et Gardanne (Bouches-du-Rhône), Corbeil-Essonnes "la cité des Tarterêts" (Essonne), Saint-Gilles et Vauvert (Gard), Cayenne, Matoury, Remire-Montjoly (Guyane), Lunel et Mauguio (Hérault), Fameck et Uckange (Moselle), Lille (Nord), Chambly et Méru (Oise), Paris XVIIIe, Lyon IXe "quartier de la Duchère" (Rhône), Saint-Denis et Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), Amiens "quartier Nord" (Somme), Mantes-la-Jolie et Mantes-la-Ville (Yvelines). Les préfets de ces 15 "zones tests" doivent en définir, pour la mi-septembre, les contours précis ainsi que les objectifs de sécurité visés.

Mots clés :

Rechercher