Sécurité sociale : enrayer le déficit croissant| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Sécurité sociale : enrayer le déficit croissant

le 10 07 2007 Archives.

Suite à la publication des résultats prévisionnels du régime général de l’assurance maladie pour 2007 par la Commission des comptes de la Sécurité sociale (CCSS), le gouvernementGouvernementOrgane collégial composé du Premier ministre, des ministres et des secrétaires d’Etat chargé de l’exécution des lois et de la direction de la politique nationale. a annoncé, le 4 juillet 2007, de nouvelles mesures de redressement des comptes de l’assurance maladie.

La Commission estime que le déficit du régime général devrait atteindre 12 milliards d’euros en 2007 et dépasser ainsi celui prévu par la loi de financement de la sécurité sociale du 21 décembre 2006 (8 milliards d’euros). Cette dégradation est en grande partie imputable aux branches maladie et vieillesse : la première accuserait un déficit de 6,4 milliards d’euros cette année, après 5,9 milliards en 2006 ; celui de la seconde passerait de 1,9 milliard d’euros en 2006 à 4,7 milliards d’euros cette année. Le déficit des branches « famille » et « accidents du travail » resterait stable (respectivement 0,7 et 0,3 milliards d’euros).

Le plan d’économies du gouvernement s’inspire des propositions de réforme présentées en juin 2007 par la Caisse nationale d’assurance maladie. Il prévoit notamment de réduire à 50% le remboursement de la consultation pour les assurés n’ayant pas de médecin traitant et de porter la participation forfaitaire que paie actuellement l’assuré à 4 euros par jour et par médecin.

Rechercher