Imprimer

Smic : faut-il changer les règles de revalorisation ?

le 13 décembre 2017

Dans son rapport annuel publié le 1er décembre 2017, le groupe d’experts sur le salaire minimum de croissance (smic) présidé par Gilbert Cette recommande de s’abstenir de tout coup de pouce au 1er janvier 2018. Il préconise, plus largement, de revoir les règles de revalorisation du salaire minimun.

Les modalités actuelles de revalorisation du smic

Le smic est revalorisé chaque année automatiquement au 1er janvier en fonction :

  • de la progression, sur douze mois, de l’indice des prix (hors tabac) pour les 20% de ménages les plus modestes ;
  • de la moitié du gain de pouvoir d’achat du salaire horaire de base des ouvriers et des employés (SHBOE).

Outre cette augmentation automatique, le gouvernementGouvernementOrgane collégial composé du Premier ministre, des ministres et des secrétaires d’Etat chargé de l’exécution des lois et de la direction de la politique nationale. peut décider un supplément de revalorisation ("les coups de pouce"). Aucun coup de pouce n’a été accordé depuis juillet 2012.

Les propositions des experts

Selon les experts, la revalorisation automatique du smic conduit à des hausses régulières des plus bas salaires et peut avoir des effets négatifs sur l’emploi en écartant du marché du travail les personnes les moins qualifiées. En augmentant le smic, on resserre l’éventail des salaires, ce qui pousse les entreprises à choisir, à salaire égal, les personnes davantage qualifiées.

Par ailleurs, les revalorisations du smic ont toujours un effet faible, voire nul, sur le revenu disponible des ménages car l’augmentation est en grande partie annulée par une baisse des prestations sociales et/ou une légère hausse de la fiscalité.

Pour le comité d’experts, la formule de revalorisation du smic pourrait être modifiée :

Le présent rapport est destiné à éclairer la Commission nationale de la négociation collective (CNNC) qui se réunit le 18 décembre 2017 et au cours de laquelle le gouvernement devrait annoncer sa décision pour la revalorisation du 1er janvier 2018.

Mots clés :

Rechercher