Sport : un rapport critique de la Cour des comptes [20131123]| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Sport : un rapport critique de la Cour des comptes

le 23 01 2013 Archives.

Le 17 janvier 2013, la Cour des comptes a rendu public un rapport thématique sur le sport pour tous et le sport de haut niveau. Pour la première fois, la Cour analyse la performance des politiques menées par l’État en faveur du sport. Elle se focalise sur les deux objectifs définis par les pouvoirs publics : faire accéder les citoyens à une large variété de disciplines sportives et figurer parmi les nations les plus performantes dans le sport de haut niveau. L’État consacre 4,3 milliards d’euros au sport, dont 3,5 milliards au sport scolaire et universitaire.

Avec près de 50 % des Français âgés de plus de 15 ans qui pratiquent une activité sportive au moins une fois par semaine, la France se situe dans la moyenne européenne, mais le nombre de licenciés ne représente que 27,2 % de la population en 2011 (contre 44% en Allemagne et 50% aux Pays-Bas). L’action de l’État, à travers les conventions d’objectifs et l’intervention du Centre national pour le développement du sport (CNDS), ne se traduit pas par une action suffisamment efficace en matière de correction des inégalités d’accès aux clubs et aux équipements sportifs. Les subventions versées par le CNDS sont trop faibles ou souvent mal orientées pour garantir le développement du "sport pour tous". A la différence du sport pour tous, l’État joue dans le sport de haut niveau un rôle prédominant mais les résultats bien qu’encourageants sont fragiles. Dans ce domaine, la Cour regrette une dispersion des moyens avec un trop grand nombre de disciplines soutenues (119 au total dont 40 non olympiques).

Dans ses recommandations, la Cour souligne l’importance d’une action de l’État résolument réorientée vers les publics les plus éloignés de la pratique sportive et les territoires les moins bien équipés. Outre une réforme du CNDS, elle prône le développement de passerelles entre le sport à l’école et le sport en club. Une plus forte structuration du dispositif du sport de haut niveau et une réforme des relations avec les fédérations sportives sont également préconisées.

Mots clés :

Rechercher