Surendettement 2017 : des situations de plus en plus concentrées sur des populations défavorisées| vie-publique.fr | Actualités | En bref

Imprimer

Surendettement 2017 : des situations de plus en plus concentrées sur des populations défavorisées

le 14 02 2018

La Banque de France a publié, le 6 février 2018, les résultats de l’enquête typologique sur le surendettement des ménages en 2017. Cette étude est réalisée à partir des données extraites des 181 123 dossiers déposés auprès des commissions de surendettement entre le 1er janvier et le 31 décembre 2017. Pour la troisième année consécutive, le nombre de dossiers de surendettement déposés est en baisse (-4,7% en 2017).

Le surendettement tend à se concentrer sur les personnes les plus fragiles

Dans deux cas sur trois, le surendetté n’a pas de conjoint ou en est séparé. 80% des ménages ont une capacité de remboursement faible ou négative. 27% des personnes surendettées sont au chômage. Près de la moitié des ménages surendettés ont des revenus inférieurs à 1445 euros, 82% ont un patrimoine brut inférieur à 2 000 euros .

Hausse continue de l’endettement immobilier et diminution des dettes à la consommation

L’année 2017 est marquée par un nouveau recul des dettes à la consommation qui représentent 37,4% de l’endettement global soit une baisse de 16 points depuis 2012 (54%). Cette baisse continue s’explique par un taux d’intérêt bas qui a rendu les crédits à la consommation plus supportables et par l’encadrement du crédit à la consommation depuis la loi Lagarde de 2010.

En revanche, la part des dettes immobilières dans l’endettement global (36%) augmente régulièrement depuis 2012, soit une hausse de 10 points.

Les dettes de charges courantes (dettes d’impôt, factures d’énergie, etc.) représentent 12% de l’endettement et elles figurent dans 8 dossiers sur 10, en hausse de 6,5 points depuis 2011.

Les Hauts de France et la Normandie particulièrement touchés

Les Hauts de France et la Normandie sont les deux régions les plus touchées par le surendettement. Elles cumulent les difficultés qui sont à l’origine du surendettement : taux de chômage élevé, revenu moyen inférieur à la moyenne nationale, taux d’illettrisme et de pauvreté élevé. A l’inverse, l’Île-de-France, la Bretagne, les Pays de Loire et l’Auvergne- Rhône-Alpes comptent une proportion de ménages surendettés inférieure à la moyenne.

Mots clés :

Rechercher