Taux de chômage : de quoi parle-t-on ?| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Taux de chômage : de quoi parle-t-on ?

le 10 06 2011 Archives.

Dans son dossier "Chômage" mis à jour en juin 2011, l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) fait le point sur les méthodes de mesure utilisées en France (niveaux local et national) et au sein de l’Union européenne.

Au niveau national, la mesure du chômage s’effectue au moyen de l’enquête Emploi réalisée chaque trimestre par l’Insee (interrogation d’un échantillon de 100 000 personnes). Elle repose sur la définition du chômage adoptée par le Bureau international du travail (BIT) et complétée par l’Office statistique de l’Union européenne (Eurostat) en accord avec les États membres. Sont ainsi considérés comme chômeurs les actifs cumulant trois critères : être sans emploi, rechercher activement un emploi (avoir effectué des démarches spécifiques au cours des 4 dernières semaines) et être disponible pour travailler (pouvoir commencer une activité dans un délai de 2 semaines). Cette définition ne permet toutefois pas de rendre compte des "situations intermédiaires" qui font l’objet de statistiques complémentaires :

  • "le halo de chômage" composé de personnes qui ne sont pas disponibles à brève échéance (pour des raisons familiales ou personnelles) ou qui ne recherchent pas d’emploi (notamment les salariés âgés qui ne pensent plus pouvoir retrouver un emploi).
  • "le sous-emploi". Sont concernées les personnes travaillant à temps partiel qui souhaiteraient travailler plus et les personnes qui ont involontairement travaillé moins que d’habitude (pour cause de chômage partiel notamment).

Le dossier de l’Insee précise que les variations du nombre de "demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi", statistique publiée mensuellement par le ministèreMinistèreEnsemble des services de l’Etat (administration centrale et services déconcentrés) placés sous la responsabilité d’un ministre. du travail et Pôle emploi, ne doivent pas être confondues avec l’évolution du nombre de chômeurs fournie par l’enquête Emploi. En effet, le nombre d’inscrits à Pôle emploi est affecté par des éléments indépendants de la situation du marché du travail (conditions d’inscription et de radiation, règles d’attribution des indemnités chômage, etc.).

Mots clés :

Rechercher