Télévision : une représentation tronquée de la diversité | vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Télévision : une représentation tronquée de la diversité

le 13 07 2011 Archives.

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a remis au Parlement le 7 juillet 2011 un rapport intitulé « Représentation de la diversité de la société française à la télévision ». Il s’appuie sur les chiffres fournis par l’Observatoire de la diversité dans les médias audiovisuels, organisme créé en mars 2008 par le CSA pour suivre les politiques initiées par les opérateurs afin d’assurer dans les programmes une représentation équitable de la diversité de la société française.

Le rapport constate une « stagnation » des représentations des différentes formes de diversité. Il évalue à 13% le niveau de présence de la diversité liée aux origines et indique que « la sur-représentation des personnes perçues comme blanches dans les rôles de héros est systématique ». La sous-représentation des femmes perdure aussi avec une présence estimée à 36% (souvent dans des seconds rôles d’ailleurs). Cette discrimination touche également les catégories socioprofessionnelles, les cadres supérieurs étant sur-représentés (87%) dans les émissions d’actualité. Quant aux personnes handicapées, elles n’obtiennent à la télévision qu’un taux de représentation de 0,5%. Au delà de cette ségrégation liée à la présence à l’écran, le Conseil note la persistance de clichés, touchant notamment l’image des banlieues où les conditions de vie sont souvent délibérément dramatisées.

Dans ses préconisations, le CSA insiste sur le rôle moteur que doit avoir l’audiovisuel public (France Télévisions a d’ailleurs mis en place en son sein un Comité permanent de la diversité qui a remis son propre rapport au ministre de la culture le 28 juin) et sur les engagements pris par les chaînes auprès de lui pour aller plus avant dans la prise en compte de la diversité (introduction de clauses spécifiques dans les contrats de commande de programme, mise en place d’ actions de sensibilisation dans les rédactions, etc...). L’accent est mis sur des actions menées en collaboration avec les chaînes sur un mode pédagogique plutôt que sur un système combinant incitations et sanctions.

Rechercher