Imprimer

Travail : quels facteurs et quels métiers favorisent le bien-être psychologique ?

le 23 mars 2018

Quels liens y a-t-il entre travail et bien-être psychologique ? Quels sont les facteurs de risque ou d’épanouissement au travail ? Quels sont les métiers les plus favorables et les moins favorables au bien-être des salariés ? Dans une récente étude, la Dares répond à ces questions à partir des résultats l’enquête 2016 "Conditions de travail et risques psychosociaux" (CT-RPS).

Les facteurs impactant la qualité de vie au travail

L’étude retient six facteurs négatifs. Il s’agit :

  • de la pénibilité physique ;
  • des contraintes d’organisation ;
  • de l’intensité du travail ;
  • des conflits éthiques (devoir faire des choses qu’on désapprouve, etc.) ;
  • de la demande émotionnelle (être au contact de personnes en situation de détresse, etc.) ;
  • de l’insécurité de la situation de travail (notamment crainte d’être licencié dans l’année).

Elle recense également trois facteurs positifs : l’autonomie dans son travail, le soutien social et la reconnaissance.

Les métiers les plus et les moins épanouissants

A partir de la combinaison de ces facteurs, la Dares dresse plusieurs constats sur l’impact positif ou négatif du travail.

Pour un peu plus d’un tiers des actifs, le travail favorise leur bien-être. Cette influence positive du travail concerne avant tout les professions très qualifiées occupées surtout par des hommes, comme les ingénieurs de l’informatique, les cadres des transports, les cadres administratifs et les personnels d’études et de recherche. Toutefois, d’autres professions moins qualifiées, en grande majorité féminine, jugent également avoir un travail épanouissant (grande autonomie, conflits éthiques rares, etc.).

Les 10 métiers les plus favorables au bien-être psychologique
  • Ingénieurs de l’informatique
  • Cadres des transports, de la logistique et navigants de l’aviation
  • Employés des services divers
  • Cadres des services administratifs, comptables et financiers
  • Personnels d’études et de recherche
  • Techniciens des services administratifs, comptables et financiers
  • Secrétaires de direction
  • Assistantes maternelles
  • Techniciens de l’informatique
  • Agents administratifs et commerciaux des transports et du tourisme
Source : Dares

A l’opposé, un actif sur dix subit des conditions de travail très dégradantes pour son bien-être avec un cumul de facteurs négatifs d’exposition (bruits, manque d’autonomie, etc.).

Les 10 métiers les moins favorables au bien-être psychologique
  • Cuisiniers
  • Employés et agents de maîtrise de l’hôtellerie et de la restauration
  • Aides-soignants
  • Bouchers, charcutiers, boulangers
  • Employés de la banque et des assurances
  • Ouvriers non qualifiés de la mécanique
  • Ouvriers qualifiés des travaux publics, du béton et de l’extraction
  • Ouvriers non qualifiés du second-oeuvre du bâtiment
  • Infirmiers, sages-femmes
  • Agents de gardiennage et de sécurité
Source : Dares

Mots clés :

Rechercher