Union européenne : la Commission lance un fonds européen de la défense| vie-publique.fr | Actualités | En bref

Imprimer

Union européenne : la Commission lance un fonds européen de la défense

le 15 06 2017

Le 7 juin 2017, la Commission européenne a présenté des scénarios pour le développement de la politique européenne de défense à l’horizon 2025. Sans attendre la décision des États membres sur les grandes orientations, elle a lancé le même jour un Fonds européen de la défense.

La relance de la défense européenne

Depuis l’échec du plan Pleven de 1950, l’Union européenne (UE) n’est pas parvenue à se mettre d’accord sur une défense européenne commune. Le contexte actuel (décision du Royaume-Uni de quitter l’UE, terrorisme, conflits dans le voisinage européen, cybercriminalité, etc.) favorise la relance du projet.

Dans ses orientations politiques de juin 2014, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a fait du renforcement de la sécurité des citoyens européens une priorité. Dans son discours sur l’état de l’Union du 14 septembre 2016, il a affirmé que "l’Europe ne peut plus se permettre de dépendre de la puissance militaire d’autres pays ou de laisser la France défendre seule son honneur au Mali".

Les objectifs du Fonds européen de la défense

La Commission prévoit d’allouer, jusqu’en 2020, un budget de 590 millions d’euros au Fonds européen de la défense, puis au minimum 1,5 milliard d’euros par an à partir de 2020. Les États apporteront aussi leur contribution.

Le Fonds est destiné à favoriser la coopération entre les États et à renforcer "l’excellence et l’efficacité" de l’UE en matière d’équipements et de technologies de défense. L’intégralité de la chaîne de production (recherche, développement de prototypes, acquisition) sera soutenue. Le fonds comprend deux volets :

  • le volet recherche : l’UE met à disposition une contribution directe en faveur de la recherche dans les produits et les technologies de défense innovants (intégralement financé par le budget européen) ;
  • le volet capacités : pour développer et acquérir des capacités de défense clés, les États membres mettront en commun leurs contributions financières. Cet effort sera cofinancé par le budget européen avec l’objectif de permettre et d’accélérer la coopération.

Le Fonds vise à réaliser un meilleur rapport coûts-résultats grâce aux acquisitions en commun. Les économies devraient s’élever à 30% des dépenses annuelles actuelles. Selon la Commission, le manque de coopération entre États membres coûte cher : entre 25 et 100 milliards d’euros par an. Par exemple, l’UE dispose de 178 systèmes d’armes différents, contre 30 pour les États-Unis ou 17 types de chars de combat principaux contre un seul aux États-Unis.

Rechercher