Imprimer

Union européenne : comparaison des durées et des horaires de travail

le 3 07 2018

La Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares) publie, le 22 juin 2018, une analyse comparative des durées du travail dans huit États membres de l’Union européenne : l’Allemagne, le Danemark, l’Espagne, la France, l’Italie, les Pays-Bas, la Suède et le Royaume-Uni. La Dares s’appuie sur les résultats de l’enquête sur les forces de travail réalisée par Eurostat. Elle souligne la difficulté de l’analyse compte tenu de législations très différentes dans les différents États de l’Union.

36,4 heures de travail hebdomadaires en moyenne dans l’UE

En 2016, la durée habituelle hebdomadaire du travail (c’est-à-dire lors d’une semaine normale sans évènement particulier) des salariés est de 36,4 heures dans l’Union européenne. La France, avec 36,3 heures est proche de la moyenne européenne, tout comme l’Espagne (36,4), le Royaume-Uni (36,8) et la Suède (36,2). L’Italie (35,5), l’Allemagne (34,8), le Danemark (32,3) et les Pays-Bas (29,3) ont des durées inférieures à la moyenne européenne.

Si on ne retient que les salariés à temps complet, la durée hebdomadaire moyenne monte à 40,3 heures dans l’UE. Cette durée est supérieure au Royaume-Uni (42,2 heures), en Allemagne et en Suède (respectivement 40,4 et 39,9). Elle est inférieure au Danemark (37,7) et en France (39,1).

Le travail à temps partiel et les horaires atypiques

20% des salariés de l’UE travaillent à temps partiel. L’Espagne totalise la plus faible proportion avec 16%. La durée habituelle hebdomadaire des salariés français à temps partiel est l’une des plus élevées : 23,7 heures. Seule la Suède la devance avec 24,7 heures. La durée moyenne de travail à temps partiel dans les 8 États membres étudiés est de 20,9 heures.

Les femmes salariées occupent plus souvent des emplois à temps partiel que les hommes. Les taux de temps partiel des femmes sont ainsi souvent quatre fois supérieurs à ceux des hommes (France, Italie), voire cinq ou six fois supérieurs (Allemagne). En outre, dans cette situation, elles effectuent plus d’heures qu’eux, sauf en Italie et en Espagne.

Le travail de nuit ou le travail le dimanche constitue dans la plupart des pays une exception à loi sur la durée du travail.

Le travail le soir est plus fréquent dans les pays du nord de l’Europe : 48% des salariés aux Pays-Bas ont travaillé entre 19 et 24 heures au cours des 4 dernières semaines. Le travail de nuit est plus répandu au Royaume-Uni (16%) qu’en France (10%).

Le travail du dimanche concerne 23% des salariés de l’UE.

Mots clés :

Rechercher