Union européenne : recul du budget dès 2014| vie-publique.fr | Actualités | En bref

[ Publicité ]
Imprimer

Union européenne : recul du budget dès 2014

le 22 11 2013 Archives.

Le Parlement européenParlement européenInstitution de l’Union européenne représentant les citoyens des États membres a adopté le budget de l’Union européenne pour 2014-2020 le 19 novembre 2013, ainsi que le budget européen pour 2014 le 20 novembre 2013. Lors du débat parlementaire, le ParlementParlementOrgane collégial qui exerce le pouvoir législatif (adoption des lois et contrôle du pouvoir exécutif). En France, le Parlement est composé de deux chambres : l’Assemblée nationale et le Sénat. a obtenu que le nouveau budget pluriannuel puisse être révisé en 2016, afin de tenir compte du résultat des élections européennes de mai 2014 et d’une possible évolution de la conjoncture économique.

Le budget 2014-2020 prévoit 908 milliards d’euros en crédits de paiement et 960 milliards en crédits d’engagement, soit respectivement 3,7% et 3,5% de moins que pour le budget 2007-2013. Plus des deux tiers de ces sommes seront consacrés à la politique agricole commune et à la politique de cohésion en faveur des régions les plus défavorisées. Ces deux postes budgétaires sont toutefois en baisse, au profit du soutien à l’innovation, à la recherche, aux infrastructures, ainsi qu’à la mobilité des étudiants (programme Erasmus). Ce dernier programme, dont les crédits doivent augmenter de 40% pour atteindre 14,7 milliards d’euros, sera étendu aux jeunes en apprentissage dès le 1er janvier 2014.

Le budget européen pour 2014 prévoit 142,6 milliards d’euros de crédits d’engagement et 135,5 milliards d’euros de crédits de paiement. 6 milliards d’euros seront notamment accordés à la "Garantie Jeunesse", qui doit être mise en oeuvre à compter de 2014 dans les régions où le taux de chômage des moins de 25 ans est supérieur à 25%. Ce nouveau dispositif doit permettre de proposer aux jeunes de moins de 25 ans une offre d’emploi, une formation, un apprentissage ou un stage, dans les quatre mois suivant leur sortie de l’enseignement ou la perte de leur emploi.

Rechercher