Imprimer

Les dates clés : le clivage gauche-droite depuis 1789

le 30 mai 2018


Extrait du dossier "La fin du clivage gauche-droite ?" du n° 404 des Cahiers français, publié en mai 2018 à la Documentation française

1789

En septembre, l’Assemblée nationale constituante débat des pouvoirs que conservera le roi (droit de veto à l’encontre des lois votées par l’Assemblée ou non). Les députés siégeant à la gauche du président se trouvent être les plus soucieux de limiter le pouvoir royal.

11 août 1792

Décret instituant le suffrage universelSuffrage universelDroit de vote accordé à tous les citoyens majeurs. en France.

16 mai 1877

« Crise gauche-droite », à la suite d’un désaccord lié à la cohabitation entre le Président de la République, Patrice de Mac Mahon, et le chef du gouvernementGouvernementOrgane collégial composé du Premier ministre, des ministres et des secrétaires d’Etat chargé de l’exécution des lois et de la direction de la politique nationale., Jules Simon.

9 décembre 1905

Adoption de la loi de séparation des Églises et de l’État. À l’initiative d’Aristide Briand, elle concrétise l’aboutissement du combat de la gauche pour la laïcitéLaïcitéPrincipe qui établit, sur le fondement d’une séparation rigoureuse entre l’ordre des affaires publiques et le domaine des activités à caractère privé, la neutralité absolue de l’Etat en matière religieuse..

26 avril et 3 mai 1936

Victoire du Front populaire aux élections législatives.

1974

Lors de la campagne présidentielle, le centre d’opposition se rallie à la candidature de Valéry Giscard d’Estaing et participera à sa majorité.

14 et 21 juin 1981

Élections présidentielles et législatives. Le Parti socialiste obtient la majorité absolueMajorité absoluePlus de la moitié des suffrages exprimés. à l’Assemblée nationale. La présidence de la République, l’Assemblée et le gouvernementGouvernementOrgane collégial composé du Premier ministre, des ministres et des secrétaires d’Etat chargé de l’exécution des lois et de la direction de la politique nationale. sont passés d’un camp politique à un autre.

20 mars 1986

Début d’une expérience institutionnelle inédite : la cohabitation, avec la nomination de Jacques Chirac au poste de chef de gouvernement par le Président de la République, François Mitterrand.

29 mars 1993

François Mitterrand nomme Édouard Balladur Premier ministre. Cette deuxième cohabitation, dite « de velours », durera jusqu’en 1995.

2 juin 1997

Jacques Chirac nomme Lionel Jospin Premier ministre : début d’une troisième cohabitation, d’environ 5 ans.

21 avril 2002

Jean-Marie Le Pen, candidat du Front national, arrive en deuxième position au premier tour de l’élection présidentielle, devant Lionel Jospin et derrière Jacques Chirac. Il sera largement battu par ce dernier lors du second tour.

2017

Élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République, porté par son nouveau parti, La République en marche.

Rechercher