Imprimer

Réchauffement climatique : entre politiques d’atténuation et d’adaptation

le 18 07 2018

La prise de conscience de la nécessité d’accompagner les politiques d’atténuation et de stabilisation de l’effet de serre s’accompagne désormais de l’urgence d’une adaptation au changement climatique.

Avec le Sommet de la Terre à Rio en 1992, les dirigeants politiques ont initié une politique de “partenariat mondial” de lutte contre le réchauffement de la planète. Le protocole de Kyoto est l’illustration de cette tendance orientée autour d’une stratégie de réduction des gaz à effet de serre. L’adoption de la Convention-cadre sur le changement climatique à Rio en 1992, puis du protocole de Kyoto en 1997, ont marqué le début d’une nouvelle phase, celle d’une politique concertée entre les États.

L’Accord de Paris conclu à la COP21 de décembre 2015 et ratifié par 166 pays (au 26 septembre 2017) prend acte de ce qu’en dépit de tous les efforts d’atténuation des émissions de gaz à effet de serre qui seront réalisés, une part du changement climatique est jugée inévitable. Dès lors, l’accompagnement des effets des politiques d’atténuation ou de stabilisation de la hausse de température doit inclure un volet prenant en compte les questions de l’adaptation au changement climatique.

Pour répondre aux objectifs de l’Accord de Paris sur le climat conclu le 12 décembre 2015, le Plan climat présenté par la France en juillet 2017 se fixe désormais l’objectif de la neutralité carbone à l’horizon 2050.

La notion de gouvernance climatique mondiale a été officiellement reconnue en 1992 dans la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC). La mobilisation des sociétés civiles qui s’est renforcée lors des dernières COP a permis une réappropriation locale et nationale de la question climatique.

Les financements publics et privés destinés à l’adaptation aux changements climatiques sont l’un points clés du débat international à moyen et à long terme.

Les “archives climatiques” montrent, au travers de la paléoclimatologie et de la géologie, que les variations climatiques ont opéré à toutes les échelles de temps. Toutefois, l’analyse des climats passés et les enseignements mettent en lumière le caractère exceptionnel du changement climatique récent qui a débuté avec la Révolution industrielle.

Rechercher