Franche-Comté| vie-publique.fr | Actualités | Dossiers d'actualité

[ Publicité ]
Imprimer

élections régionales 2010 Franche-Comté

le 9 02 2010 Archives.

Présentation de la région

(Source INSEE)

La Franche-Comté est située à proximité de la Suisse avec laquelle elle partage 230 kms de frontière. Son relief, dominé par la moyenne montagne le long de la frontière, laisse progressivement place à des plateaux puis à des plaines en direction de la Bourgogne voisine à l’ouest. Sa superficie représente 3 % du sol français ; 44 % est recouverte par des surfaces boisées.

Les Francs-Comtois représentent 2 % de la population française. Le caractère rural est très marqué ; la population est disséminée dans de très nombreuses petites communes. L’espace à dominante urbaine occupe 35 % de la superficie régionale et deux habitants sur trois vivent dans une aire urbaine.

Avec 118 000 habitants en 1999, Besançon est une capitale régionale de taille modeste. Mais elle se trouve au centre d’une aire urbaine de 215 000 habitants, la plus importante de la région devant Montbéliard et Belfort, villes-centres des deux autres grands pôles urbains de Franche-Comté.

Entre 1999 et 2004, la croissance démographique s’est légèrement accélérée avec le maintien d’un excédent naturel élevé et d’un solde migratoire qui tend à s’équilibrer. Au 1er janvier 2004, la Franche-Comté compte 1,139 millions d’habitants.

En 2004, 450 000 personnes ont un emploi dans la région. Les activités tertiaires se développent, mais la Franche-Comté conserve une forte spécialisation industrielle : ce secteur concentre 28 % des salariés et est à l’origine de 27 % de la valeur ajoutée régionale.

Le tissu industriel régional, constitué en majorité de petits et moyens établissements, abrite également de grands groupes surtout localisés dans le nord-est de la région. La région est fortement spécialisée dans la construction automobile et le travail des métaux qui regroupent 41 % des emplois salariés industriels et génèrent nombre d’activités de sous-traitance. Elle est également renommée pour ses industries traditionnelles de production horlogère, de lunettes et de jouets.

La région bénéficie de la création récente de trois pôles de compétitivitéPôle de compétitivité / Pôles de compétitivitéRapprochement, sur un territoire donné, d’entreprises, de centres de formation et d’unités de recherche engagés dans une démarche partenariale destinée à dégager des synergies autour de projets innovants..

Depuis 2001, l’emploi régional a évolué de façon moins favorable qu’au niveau national. Après l’Alsace, c’est en Franche-Comté que le chômage a le plus progressé. Mais il reste néanmoins inférieur au niveau national.

Les élections régionales 2004

En 2004 au second tour trois listes se sont maintenues : la liste conduite par Raymond Forni (liste de gauche) a emporté 26 sièges avec 46,82% des suffrages exprimés, la liste conduite par Sophie Montel (Front national) 5 sièges avec 17,04% des suffrages exprimés et la liste conduite par Jean-François Humbert (liste de droite) 12 sièges avec 36,14% des suffrages exprimés.

http://www.franche-comte.fr/

Rechercher