Martinique| vie-publique.fr | Actualités | Dossiers d'actualité

[ Publicité ]
Imprimer

élections régionales 2010 Martinique

le 9 02 2010 Archives.

Martinique

Martinique

Présentation de la Martinique

(source : INSEE)

La Martinique compte 397 800 habitants au 1er janvier 2005. Sa population s’est accrue de 84 % depuis 1950, un peu moins rapidement que celle de la Guadeloupe. Les deux îles antillaises ont connu une très rapide transition démographique : en Martinique la fécondité est désormais de 2 enfants par femme en 2005, soit à peine plus qu’en métropole, quand ce taux était de 5,7 dans les années soixante. De très nombreux jeunes partent vers la métropole au début de leur vie active, comme c’est aussi le cas pour les autres Dom. Ainsi, 23,5 % des natifs de l’île, soit 105 000 personnes, résidaient en métropole en 1999.

Les structures économiques en Martinique tendent à se rapprocher de celles de la métropole. Les activités tertiaires prennent une place croissante dans l’économie. Elles regroupent 82 % des emplois en 2003, contre 74 % en métropole. Si le tertiaire non marchand induit toujours une part plus importante des emplois qu’en métropole (40 % contre 30 %), l’écart se réduit cependant de manière continue par rapport au passé. Avec 5 % des emplois, l’agriculture conserve en Martinique un poids plus élevé qu’en métropole (1,5 %) et que dans les autres Dom (2,6 % à la Guadeloupe). En particulier, la filière banane y est mieux implantée et structurée qu’en Guadeloupe ; cette culture occupe 30 % des terres arables.

La Martinique est le mieux classé des quatre Dom pour le revenu par habitant, celui-ci n’étant inférieur que de 17 % à celui du Nord - Pas-de-Calais, région de métropole la moins bien classée.

Malgré sa baisse notable (moins 4 points en quatre ans), le chômage reste très élevé en Martinique, comme dans les autres Dom : en 2005, il touche 22 % des actifs contre 9,6 % en métropole. Les jeunes actifs de moins de 30 ans sont toujours les plus touchés par le chômage (40 %) et, parmi eux, les jeunes sortis sans diplôme du système scolaire sont encore plus vulnérables : près d’un sur deux est sans emploi. Dans l’ensemble de la population, les RMIstes sont beaucoup plus nombreux qu’en métropole (16 % contre 3 %).

Cette situation difficile tient d’abord à l’exceptionnelle croissance de la population active depuis les années quatre-vingt, conséquence de la forte fécondité des années soixante et soixante-dix. Elle s’explique également par un retard prononcé des niveaux de formation : en Martinique, 41 % des personnes en âge de travailler n’ont aucun diplôme, contre seulement 16 % en métropole.

Les élections régionales de 2004

En 2004, 3 listes se sont maintenues au second tour du scrutin : la liste conduite par Alfred Marie-Jeanne (liste régionaliste) a emporté 28 sièges au conseil régional avec 53,76% des suffrages exprimés, la liste conduite par Miguel Laventure (liste de droite) 4 sièges avec 15,24% des suffrages exprimés et celle conduite par Madeleine de Grandmaison (liste de gauche) 9 sièges avec 31,00% des suffrages exprimés.

Site du Conseil régional de la Martinique

Les listes candidates

Listes du second tour

Listes du premier tour

Rechercher