Loi constitutionnelle du 1er mars 2005 modifiant le titre XV de la Constitution (pour permettre la ratification du traité constitutionnel européen par référendum)| vie-publique.fr | Actualités | Panorama des lois

[ Publicité ]
Imprimer

Loi constitutionnelle du 1er mars 2005 modifiant le titre XV de la Constitution (pour permettre la ratification du traité constitutionnel européen par référendum)

le 5 01 2005 Archives.

Où en est-on ? decret-application_projet

Promulguée le 1er mars 2005, la loi a été publiée au Journal officielJournal officielJournal de la République française dans lequel sont publiés les lois et les règlements. du 2 mars 2005.

Le projet de loi constitutionnelleLoi constitutionnelleLoi qui modifie la Constitution. avait été adopté le 28 février 2005 par le ParlementParlementOrgane collégial qui exerce le pouvoir législatif (adoption des lois et contrôle du pouvoir exécutif). En France, le Parlement est composé de deux chambres : l’Assemblée nationale et le Sénat. réuni en Congrès à Versailles.

Présenté en Conseil des ministresConseil des ministresFormation collégiale réunissant l’ensemble des ministres. le 3 janvier 2005, il avait été adopté en première lecture, en termes identiques, par l’Assemblée nationale le 1er février 2005 et par le Sénat le 17 février.

De quoi s'agit-il ?

Cette loi procède aux modifications de la Constitution réclamées le 19 novembre 2004 par le Conseil constitutionnel. Ces modifications rendent possibles tous les transferts de compétences nécessaires à la mise en œuvre du traité établissant une constitution pour l’Europe.

En outre, elle rend obligatoire la consultation des Français par référendumRéférendumProcédure de vote permettant de consulter directement les électeurs sur une question ou un texte, qui ne sera adopté qu’en cas de réponse positive. lors de l’adhésion d’un nouvel Etat à l’Union européenne.

Enfin le texte de la loi renforce certaines prérogatives du ParlementParlementOrgane collégial qui exerce le pouvoir législatif (adoption des lois et contrôle du pouvoir exécutif). En France, le Parlement est composé de deux chambres : l’Assemblée nationale et le Sénat. :
- députés et sénateurs pourront adresser des avis motivés aux institutions européennes s’ils estiment qu’un projet de loiProjet de loiProjet de texte législatif déposé au Parlement à l’initiative du gouvernement. européen contredit le principe de subsidiaritéSubsidiaritéPrincipe qui consiste à réserver uniquement à l’échelon supérieur ce que l’échelon inférieur ne pourrait effectuer que de manière moins efficace. et ils pourront saisir la Cour de Justice de l’Union européenne s’ils estiment qu’un acte législatif européen contredit ce principe.
- Ils pourront engager une procédure pour s’opposer à la mise en œuvre de la procédure de révision simplifiée du traité constitutionnel européen.

Les travaux préparatoires & études d'impact

Les évaluations

Aucun document identifié sur les sites publics.
Vous pouvez nous faire part d'une suggestion en adressant un message à "panorama des lois - liens"

Le processus législatif

Rechercher