Loi du 26 mai 2011 relative à l’élection des représentants au Parlement européen| vie-publique.fr | Actualités | Panorama des lois

[ Publicité ]
Imprimer

Loi du 26 mai 2011 relative à l’élection des représentants au Parlement européen

le 27 05 2011 Archives.

Où en est-on ? decret-application_projet

La loi a été promulguée le 26 mai 2011. Elle a été publiée au Journal officielJournal officielJournal de la République française dans lequel sont publiés les lois et les règlements. du 27 mai 2011.

Le texte définitif du projet de loiProjet de loiProjet de texte législatif déposé au Parlement à l’initiative du gouvernement. avait été adopté le 12 mai 2011, le Sénat ayant adopté en première lecture, sans modification, le texte déjà adopté en première lecture par l’Assemblée nationale le 5 avril 2011.

Le projet de loi avait été présenté en Conseil des ministresConseil des ministresFormation collégiale réunissant l’ensemble des ministres. le 3 novembre 2010 par M. Brice Hortefeux, ministre de l’intérieur, de l’outre-mer et des collectivités territoriales.

De quoi s'agit-il ?

Le traité de Lisbonne, entré en vigueur le 1er décembre 2009, prévoit d’accorder, jusqu’en 2014, deux sièges supplémentaires au Parlement européenParlement européenInstitution de l’Union européenne représentant les citoyens des États membres à la France (sur un total de 18 sièges supplémentaires accordés à 12 états). Or ce traité n’est entré en vigueur que le 1er décembre 2009, donc six mois après les élections européennes du 7 juin 2009 qui n’ont donc permis l’élection que de 72 députés au lieu des 74 prévus par le traité pour la France.

Cette loi fixe les modalités transitoires de désignation de ces deux députés européens supplémentaires qui devront siéger jusqu’au terme de la législatureLégislatureDurée du mandat des députés de l’Assemblée nationale. 2009-2014. Elle prévoit la désignation en son sein par l’Assemblée nationale, à la proportionnelle, de ces deux représentants supplémentaires.

Ce texte prévoit aussi la possibilité pour les Français établis à l’étranger de voter dans les centres de vote consulaires pour les élections européennes. Le fait que ces centres n’étaient rattachés à aucune des huit circonscriptions françaises d’élection des députés européens excluait de ce scrutin, depuis 2003, les électeurs français de l’étranger résidant hors Union européenne (environ 330 000). Désormais les votes effectués dans ces consulats seront comptabilisés dans la circonscription d’Ile-de-France, dont le nombre de sièges sera augmenté en conséquence.

Les travaux préparatoires & études d'impact

Les évaluations

Aucun document identifié sur les sites publics.
Vous pouvez nous faire part d'une suggestion en adressant un message à "panorama des lois - liens"

Le processus législatif

Rechercher