En quoi la citoyenneté est-elle la manifestation d’une identité commune ?| vie-publique.fr | Repères | Découverte des institutions

[ Publicité ]
Imprimer

En quoi la citoyenneté est-elle la manifestation d’une identité commune ?

le 9 10 2013

Qu’est-ce que la citoyenneté ? : toutes les autres questions

La citoyennetéCitoyennetéLien social établi entre une personne et l’État qui la rend apte à exercer l’ensemble des droits politiques attachés à cette qualité sous réserve qu’elle ne se trouve pas privée de tout ou partie de cet exercice par une condamnation pénale (privation de droits civiques). Juridiquement, un citoyen français jouit de droits civils et politiques et s’acquitte d’obligations envers la société. est la manifestation d’une identité commune pour plusieurs raisons.

D’abord, parce que les citoyens ont tous la même nationalitéNationalitéLien juridique donnant à un individu la qualité de citoyen d’un Etat.. Ce lien juridique, qui lie une personne à un pays, est commun à l’ensemble des citoyens, quelle que soit la façon dont ils ont acquis la nationalité (par naissance, naturalisationNaturalisationProcédé par lequel un individu acquiert une nationalité autre que sa nationalité d’origine., ou mariage). Il est le signe que l’on fait partie d’un groupe particulier, non seulement sur le plan strictement juridique, mais également de manière très pratique. Ainsi, à l’occasion de voyages à l’étranger, on peut être plus sensible à ce caractère d’appartenance.

La citoyenneté manifeste aussi le rattachement à une même communauté politique, la Nation. Elle permet de voter et d’être élu. Il faut toutefois mettre à part le cas des ressortissants d’États membres de l’Union européenne qui peuvent voter aux élections municipales et européennes, bien que ne possédant pas la nationalité et donc la citoyenneté française.

Enfin, la citoyenneté française est la manifestation d’une identité culturelle et d’une histoire commune. Ainsi, en France, les citoyens partagent l’héritage de moments essentiels tels que la Révolution de 1789, les deux guerres mondiales du XXe siècle, l’Occupation et la Résistance, les guerres coloniales et les mouvements d’émancipation des anciennes colonies. Chaque citoyen n’a pas à assumer, à titre personnel, les fautes ou les crimes commis par l’État dont il a la nationalité. La citoyenneté va de pair avec la construction de la mémoire d’épisodes marquants d’une histoire nationale.

Sur la toile publique

Rechercher