Imprimer

Quelles sont les différentes élections ?

le 14 01 2018

Voter : toutes les autres questions

On peut tout d’abord distinguer les élections locales et les élections à portée nationale.

Les élections locales regroupent :

  • les élections municipales, permettant d’élire les conseils municipaux tous les 6 ans ;
  • les élections départementales, afin d’élire, tous les 6 ans, le conseil départemental (ex-général) ;
  • les élections régionales, qui désignent les membres du conseil régional pour 6 ans.

Les élections nationales sont :

  • l’élection présidentielle, qui a lieu tous les 5 ans depuis la réforme constitutionnelle du 2 octobre 2000 (quinquennat) ;
  • les élections législatives, permettant l’élection des députés pour 5 ans ;
  • les élections sénatoriales, qui ont la particularité de se dérouler au scrutin universel indirect (les sénateurs sont élus, non pas directement par les citoyens, mais par des grands électeurs eux-mêmes issus du suffrage universelSuffrage universelDroit de vote accordé à tous les citoyens majeurs. direct), se déroulent tous les 3 ans. Elles renouvellent la moitié des sénateurs qui sont élus pour un mandatMandatDurée d’exercice d’une fonction élective de 6 ans depuis la réforme du 30 juillet 2003.

Enfin, les élections européennes : les citoyens français et les ressortissants d’un État de l’Union européenne résidant en France élisent les députés du Parlement européenParlement européenInstitution de l’Union européenne représentant les citoyens des États membres tous les 5 ans.

Il convient de distinguer les élections politiques et les autres types d’élections. Les élections politiques sont celles que l’on vient d’énumérer, et qui ont pour but de désigner les responsables politiques. Parmi les autres types d’élections, on peut citer :

  • les élections professionnelles : par exemple, les élections des conseillers prud’homaux par les salariés ;
  • les élections universitaires : élection par les étudiants de leurs représentants au sein des organes gérant l’université.

Pour les élections non politiques, les étrangers disposent du droit de vote. Au contraire, ils ne peuvent pas voter lors des élections politiques, à l’exception des ressortissants des États membres de l’Union européenne qui peuvent, s’ils résident en France, participer aux élections municipales (depuis 2001, mais sans être éligibles) et européennes (1994).

Sur la toile publique

  • Le Code électoral

    Le code qui régit l’organisation des scrutins est composé d’une partie législative et d’une partie réglementaire (décrets en Conseil d’Etat).


  • Le site du Cidem

    Le Cidem (Civisme et démocratie) regroupe depuis 1984 toutes les associations qui souhaitent promouvoir le civisme et l’éducation à la citoyenneté.
  • Le site du Cidem

    Le Cidem (Civisme et démocratie) regroupe depuis 1984 plusieurs associations qui souhaitent promouvoir le civisme et l’éducation à la citoyenneté.

    La rubrique "Participer à la vie démocratique" propose de nombreuses fiches sur le droit de vote, le déroulement des élections, les institutions de la République, la politique en France et la démocratie en Europe.

    Également sur ce site, une rubrique "La citoyenneté à l’école" qui propose des fiches pédagogiques, des dossiers thématiques...

    Une rubrique est consacrée à "La citoyenneté européenne".

  • Lien vers d’autres rubriques de Découverte des institutions


    - Rubrique Médias et démocratie
    - Fiche Peut-on être citoyen et ne pas voter ?
  • Rubrique "Elections" du portail Service-public.fr

    Tout ce qu’il faut savoir sur le droit de vote et les formalités de son exercice : inscription sur les listes, objets et modes de scrutin des différentes élections, calendrier, procurations… Des téléformulaires et une sélection des textes de référence fondamentaux complètent l’information.


Rechercher