L’État est-il un employeur important ?| vie-publique.fr | Repères | Découverte des institutions

[ Publicité ]
Imprimer

L’État est-il un employeur important ?

le 12 04 2016

Les effectifs des trois versants de la fonction publique (d’État, territoriale, hospitalière) représentaient, au 31 décembre 2013, 5,4 millions d’agents hors contrats aidés (contre 5,3 en 2009 et 5,2 en 2010), soit 20% de l’emploi total en France.

Les effectifs de la fonction publique d’État représentaient près de 2,4 millions d’agents, soit plus de 44% de l’emploi public (34,6% pour la fonction publique territoriale, 21,3% pour la fonction publique hospitalière) et environ 8,8% de l’emploi total en France.

Le plafond des autorisations d’emplois pour 2016 (LFI, article 62) s’élève à 1 919 744 emplois en ETPT (équivalent temps plein travaillé). Les effectifs physiques sont supérieurs du fait des agents travaillant à temps partiel.

Quatre secteurs ministériels représentent à eux seuls près de 88% des autorisations d’emplois :

  • éducation nationale, enseignement supérieur et recherche, pour plus de la moitié (51,8%) ;
  • intérieur (14,7%) ;
  • défense (14,1%) ;
  • finances et comptes publics (7,1%).

L’État-employeur a profité de l’importance des départs en retraite des baby boomers au cours des dernières années (de l’ordre de 60 000 départs par an) pour réduire ses effectifs dans le cadre de la politique de non-remplacement d’un départ en retraite sur deux mise en place en lien avec la révision générale des politiques publiques (RGPP) entre 2008 et 2012. Au cours de cette période, cette politique a conduit à la suppression d’environ 150 000 emplois en équivalent temps plein, pour une économie évaluée à 2 Md€.

D’après le « jaune » budgétaire "Rapport sur l’état de la fonction publique et les rémunérations" annexé au PLF 2016, les effectifs physiques de la fonction publique ont augmenté de 0,7% entre le 31 décembre 2012 et le 31 décembre 2013, cette hausse confirmant la progression de 0,4% constatée l’année précédente. L’augmentation est limitée dans la fonction publique de l’État (0,1%), faisant suite à 7 années consécutives de baisse des effectifs. Dans la fonction publique territoriale, elle est de 0,9%, en dessous de la moyenne des 5 dernières années, et de 1,2% dans la fonction publique hospitalière.

Sur la toile publique

  • L’examen parlementaire des lois de finances

    Les conditions d’examen des lois de finances par l’Assemblée nationale se distinguent nettement de celles des autres projets de loi.
  • La dette de l’État

    Sur le site de l’Agence France Trésor qui a pour mission de gérer la dette et le trésorerie de l’État
  • La fonction publique

    Sur le portail de la fonction publique, toutes les statistiques sur les trois versants de la fonction publique française
  • Le portail de l’économie et des finances pour la rubrique "Budget et finances publiques"

    Sur le portail de l’économie et des finances, la rubrique "Budget et finances publiques" permet d’accéder à différents thèmes : Budget de l’État, Comptes publics et Fiscalité. On peut y consulter notamment le PLF 2013, le PLFSS 2013 et le projet de loi de programmation des finances publiques 2012-2017, une fiche sur "Les dix ans de la LOLF"...

Rechercher