Quelle est la politique de défense de l’Union européenne ?| vie-publique.fr | Repères | Découverte des institutions

Imprimer

Quelle est la politique de défense de l’Union européenne ?

le 24 02 2014

Quelles sont les grandes politiques communautaires ?

Il n’y a pas d’action efficace et crédible en matière internationale sans des forces militaires suffisamment importantes pour parer une menace ou intervenir dans une zone de conflit afin de restaurer la paix et la sécurité de ses habitants. C’est la leçon qu’ont tirée les Européens des événements dans l’ex-Yougoslavie dans les années 1990, puisque seule une intervention militaire de l’OTAN a pu, en Bosnie puis au Kosovo, arrêter les exactions et l’épuration ethnique que voulait mettre en place le président serbe Milosevic.

La « définition progressive » d’une politique de défense commune aux pays membres de l’Union, pouvant « conduire à une défense commune », a été introduite par le traité sur l’Union européenne (art. 17 TUE) signé à Maastricht en 1992. Toutefois, aucune réalisation notable n’a eu lieu avant le sommet franco-britannique de Saint-Malo de décembre 1998 qui marque un changement d’attitude de la part du Royaume-Uni, représentée par son Premier ministre Tony Blair. En raison de l’incapacité de l’UE à mettre un terme au conflit en Bosnie et des divergences stratégiques avec le partenaire américain lors des opérations au Kosovo, les Britanniques reconnaissent alors la légitimité d’une défense européenne et acceptent désormais que l’Union européenne agisse de façon autonome dans un domaine qu’ils réservaient auparavant à l’Alliance atlantique et aux États-Unis.

Sur cette base, de nombreux progrès sont réalisés en matière d’Europe de la défense à partir de 1999.

Pourtant, l’Union européenne ne dispose toujours pas d’une armée commune telle que l’avait, par exemple, prévu le projet de Communauté européenne de défense rejeté par la France en 1954. En outre, elle ne se pense pas comme une puissance militaire et n’a pas vocation à le devenir, en tout cas à un niveau comparable à celui des États-Unis. L’UE se conçoit elle-même, depuis ses origines, comme une entreprise de pacification et comme un antidote à une expression violente de la puissance. Il semble dès lors logique qu’elle se contente de se doter de moyens lui permettant d’assurer un rôle de pacification, de stabilisation politique ou de soutien aux processus de démocratisation de par le monde. Cela n’exclut pas pour autant une véritable communautarisation de ces moyens, qui n’est cependant pas à l’ordre du jour à l’heure actuelle.

En tout état de cause, l’Europe de la défense ne vise pas aujourd’hui à constituer une armée européenne qui se substituerait aux armées nationales. Dès lors, au sens premier du terme, la défense de l’Europe passe par les États et par l’OTAN : la protection d’un pays relève d’abord de l’échelon national puis de l’Alliance atlantique.

Cependant, cela n’a pas empêché l’Union de développer depuis la fin des années 1990 un certain nombre de moyens d’action et de structures pour donner un contenu à sa politique de défense.

Sur la toile publique

  • Le site de l’Union européenne

    Site portail de l’Union européenne (UE) présentant tant l’actualité de l’UE, que des informations de base sur son fonctionnement et sur l’intégration européenne. On y trouve l’ensemble des textes législatifs, des politiques menées par l’Union, et les sites web de chaque institution.

Rechercher