La défense du pouvoir d’achat et l’inflation| vie-publique.fr | Ressources

Imprimer

La défense du pouvoir d’achat et l’inflation

le 19 04 2011 Archives.

Montreuil (93). Hypermarché Carrefour.Montreuil (93). Hypermarché Carrefour. © La Documentation française Photo : Leonardo Antoniadis

Selon l’indice de l’INSEE publié le 13 avril 2011, l’augmentation des prix à la consommation a progressé de 0,8% en mars. Sur un an, l’inflationInflationPerte du pouvoir d’achat de la monnaie qui se traduit par une augmentation générale et durable des prix. approche désormais le seuil symbolique des 2 %. Une reprise de l’inflation, sensible à la pompe, où le prix des carburants atteint des niveaux record, mais aussi dans le panier de consommation des ménages français, du fait de l’envolée des prix des matières premières agricoles, ramène au premier plan le débat sur la revalorisation des salaires et du salaire minimum interprofessionnel de croissance (SMIC).

Depuis le début de l’année 2011, le gouvernementGouvernementOrgane collégial composé du Premier ministre, des ministres et des secrétaires d’Etat chargé de l’exécution des lois et de la direction de la politique nationale. a procédé à des annonces visant à atténuer l’impact des hausses de prix. Ces annonces visent à limiter en priorité la hausse des prix de l’énergie sur le pouvoir d’achat : revalorisation du barème kilométrique pour les contribuables, gel des prix du gaz pour 2011 et plafonnement de la hausse de l’électricité à 2,9 % jusqu’en juin 2012. Annoncées le 20 janvier 2011, les aides à la consommation alimentaire de qualité ont été dévoilées le 6 avril par le secrétaire d’État au Commerce et à la Consommation et les représentants de la grande distribution sous la forme d’un "panier des essentiels", comportant une "sélection de produits alimentaires de qualité à prix attractifs".

Vie-publique.fr vous propose une sélection des déclarations des membres du gouvernement liées à l’évolution du pouvoir d’achat des Français.

Rechercher